Etude

Royaume-Uni : 35 fermetures de bibliothèques en 2018

Royaume-Uni : 35 fermetures de bibliothèques en 2018

Le rythme des fermetures ralentit outre-Manche, mais la tendance à la baisse des dépenses sur la décennie se confirme, selon un rapport.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 06.12.2019 à 16h31,
Mis à jour le 06.12.2019 à 17h00

35 bibliothèques ont fermé en Angleterre, au Pays de Galles et en Ecosse entre mars 2018 et mars 2019, selon un rapport de la CIPFA, l'organisme professionnel qui représente les comptables de la fonction publique au Royaume-Uni. Un ralentissement par rapport à l'année précédente, durant laquelle 127 établissements avaient mis la clé sous la porte.

Au total, 3583 bibliothèques accueillent le public de Grande-Bretagne en 2019. Une chute de 17,7% en dix ans. Logiquement, le nombre de salariés du secteur a fortement baissé, de 18028 en 2014/2015 à 15300 en 2018/2019. Pendant ce temps, le nombre de bénévoles à explosé, de 41402 en 2014/2015 à 51478 en 2018/2019, soit une hausse de 24,3%.

Moins de visites et de prêts

Les dépenses des bibliothèques sont légèrement en hausse de 0,4% sur la période couverte par l'étude, qui révèle toutefois une baisse des dépenses de 30% sur la décennie. Même constat du côté de l'affluence, en baisse de 7 millions de visites par rapport à l'année précédente pour s'établir à 226 millions de visites. Naturellement cette chute de fréquentation a eu un impact sur le nombre de prêts : 4,4% de livres en moins ont été distribués d'une année sur l'autre.

La publication de ces statistiques intervient une semaine avant les élections législatives britanniques prévues pour le 12 décembre. Les gouvernements conservateurs au pouvoir depuis le début des années 2010 ont été critiqués pour leurs politiques de coupe dans les dépenses publiques, affectant notamment les budgets des bibliothèques publiques.

"Alors que le pays se prépare à se rendre aux urnes, les candidats devraient avoir un débat ouvert et honnête avec le public sur le rôle des collectivés locales et le futur des services de moindre priorité tels que les bibliothèques," a déclaré le P-DG de la CIPFA Rob Whiteman dans un communiqué.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités