Adaptation

Réparer les vivants au Festival d'Avignon

L'affiche de la pièce à Avignon - Photo EMMANUEL NOBLET

Réparer les vivants au Festival d'Avignon

Emmanuel Noblet met en scène et interprète un solo inspiré du roman de Maylis de Kerangal.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 06.07.2015 à 12h25,
Mis à jour le 06.07.2015 à 13h00

L'adaptation théâtrale de Réparer les vivants, le roman de Maylis de Kerangal (Gallimard / Verticales), se joue depuis hier au Festival off d'Avignon, dans la salle Condition des soies. Mise en scène et interprété par Emmanuel Noblet, la pièce d'1h20 se joue jusqu'au 20 juillet. La pièce sera également montrée au théâtre Montansier de Versailles et CDN de Haute-Normandie à Rouen la saison prochaine.

Avec cette histoire de transplantation cardiaque qui a valu à l'auteure plusieurs prix littéraires en 2014 – le Prix étudiants France Culture-Télérama, le Grand Prix RTL-Lire, le prix Orange du livre, le Prix Relay et le Prix Paris Diderot-Esprits libres – le metteur en scène a voulu mettre en avant le don d'organe, qui, pour lui est "un choix de société d'une générosité absolue: gratuit, anonyme, il donne rien moins que la vie." "Tout l'inverse des modèles en vigueur" précise Emmanuel Noblet.

"Ce qu’il y a de très beau dans l’idée de ce solo, c’est que le corps de l’acteur devient le lieu d’une performance physique, voire athlétique — reconduisant la "performance" physique de la transplantation" affirme Maylis de Kerangal à propos du travail du metteur en scène et comédien. Ce dernier avait déjà fait une lecture du texte, en présence de l'écrivaine, début mars à la Maison de la poésie à Paris.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités