Premiers changements dans les grilles de la rentrée | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 05.06.2019 à 15h56 (mis à jour le 05.06.2019 à 16h00) TV/Radio

Premiers changements dans les grilles de la rentrée

Laurent Ruquier - Photo DR

"On n'est pas couché" change de formule, Thierry Ardisson quitte C8, France Inter dévoile deux nouveautés et Europe 1 se prépare à de nombreux départs pour la prochaine rentrée.

Des changements commencent déjà à apparaître pour les rentrées de France 2, C8, France Inter et Europe 1.

Emission parmi les plus prescriptrices, "On n'est pas couché" abordera sa 14e saison avec une nouvelle formule. L'un de ses chroniqueurs, Charles Consigny a annoncé son départ en fin de semaine dernière, souhaitant se consacrer à sa carrière d'avocat. Après une violente polémique autour de ses propos hiérarchisant Shoah et esclavage, Christine Angot est congédiée par l'animateur Laurent Ruquier. La dernière émission de la saison sera enregistrée jeudi 6 juin, après une année où l'audience est en baisse. Catherine Barma, productrice du talk-show, avait déjà révélé que les invités politiques auraient moins leur place sur le plateau, préférant des personnalités ou des gens de la société civile. Sur Twitter, Laurent Ruquier a déclaré que les deux chroniqueurs réguliers de l'émission (11 au total depuis 2006) disparaîtront, remplacés par des journalistes, éditorialistes ou témoins de l'actualité, qui changeront chaque semaine. "Il n’y aura pas de duo pour remplacer ou succéder à Christine Angot et Charles Consigny" insiste-t-il.

Autre émission qui accueille des auteurs –principalement pour des autobiographies de "people" ou des livres de témoignages– "Salut Les Terriens" ("Les Terriens du samedi" et "Les terriens du dimanche" produite et animée par Thierry Ardisson sur C8 va quitter l'antenne. L'audience en berne et le coût trop élevé de chaque numéro (négocié quand le groupe Canal + ne perdait pas d'abonnés) ont eu raison de "l'homme en noir", pas prêt à raboter ses budgets. Viré de la chaîne, où il officiait depuis 2006, après avoir laissé la case du samedi soir sur France 2 à "On n'est pas couché", Ardisson a prévu de démarcher d'autres chaînes et de s'investir davantage dans la fiction.

A France Inter, première radio de France cette année pour la première fois, aucun bouleversement en vue. Mais des évolutions qui se confirment, comme nous l'indiquait la patronne de la station, Laurence Bloch. Ainsi, dans un souci de coller aux thématiques actuelles, Mathieu Vidard va transformer sa "Tête au carré", l'émission scientifique de l'après-midi qu'il présentait depuis 13 ans, en "Terre au carré", du lundi au vendredi entre 13h30 et 14H30. Avec un invité du jour, des chroniques décalées, des reportages et des témoignages d'auditeurs, l'émission proposera à partir du 26 août de suivre l'actualité de la transition écologique a expliqué le journaliste à l'AFP. "La Terre au carré" sera complémentaire de "CO2 mon amour", l'émission du samedi de Denis Cheissoux, qui continuera à présenter "la beauté du monde à préserver". "La marche de l'histoire", la quotidienne de Jean Lebrun, est déplacée à 14h30. Et un autre magazine sur la science devrait voir le jour sur l'antenne.
De son côté la journaliste Giulia Fois va abandonner sa fenêtre sur le monde (samedi) pour une heure le vendredi soir (20h-21h) consacrée au genre. "Pas son genre" parlera de l'actualité de la semaine en déconstruisant les préjugés sur le sexe ou la sexualité.
Pour le reste, la grille ne devrait pas être transformée.

Enfin, hier, Arnaud Lagardère était face aux employés d'Europe 1, alors que la station a enregistré ses pires audiences cette année, la reléguant en deuxième ligue. Les recrutements opérés à prix d'or ces deux dernières années ne sont plus d'actualité. Il est fort probable que Nikos Aliagas lâche la matinale. Patrick Cohen et Anne Roumanoff ont décidé de partir. Le propriétaire de la radio a confirmé qu'il ne céderait pas Europe 1 comme il a vendu une grande partie de son empire média. Il a juste reconnu l'échec, en rappelant sa stratégie de miser davantage sur l'information, le sport et la musique. Quid du livre pour l'actionnaire d'Hachette?
close

S’abonner à #La Lettre