Edition

Après une collaboration de plus de sept ans avec Marabout, Nicolas Lebel arrive le 10 mars aux éditions du Masque avec Le Gibier .
 
Le roman policier, met en scène un nouvel enquêteur, Paul Starski, commissaire qui traverse une mauvaise passe. Avec sa coéquipière, Yvonne Chen, ils sont envoyés sur une nouvelle enquête. En arrivant sur les lieux d’un crime, ils découvrent dans un appartement du XVIIe arrondissement le double meurtre d'un flic et d'un homme d'affaire sud-africain, maquillé en suicide. Les indices mènent à Chloé de Talense, une biologiste et ancien amour de jeunesse de Paul.  

Le Gibier "nous cueille là où on ne l'attendait pas. Une partie de chasse ? oui, mais en pleine ville. Un flic à la rescousse d'une jeune femme ? Oui... du moins en apparence. Une histoire de vengeance ? Un peu mais pas que. Nicolas Lebel prend un malin plaisir à tirer les ficelles et à nous balader. " relate Violaine Chivot, responsable éditoriale du Masque dans un communiqué. 

A la tête d’une œuvre de sept romans, dont cinq ouvrages publiés chez Marabout, Nicolas Lebel a signé son premier texte, L’heure des fous, en 2013, récompensé par le prix des lecteurs du Livre de Poche. Il est notamment l’auteur de la série du Capitaine Mehrlicht, avec Le jour des morts (2014), Sans pitié ni remords (2015), De cauchemar et de feu (2017), Dans la brume écarlate (2019). Ce dernier sera publié en poche au Livre de poche le même jour que Le Gibier.

En 2020, il a obtenu le prix coquelicot noir du Salon du Livre de Nemours 2020 et a collaboré au recueil de nouvelles, Écouter le noir qui rassemble les grands noms du thriller français. Il participera au festival Quais du polar, qui se tiendra le 2, 3 et 4 juillet 2021. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités