Disparition

Mort de Charles Aznavour à l’âge de 94 ans

Photo LES FILMS DE LA PLÉIADE

Mort de Charles Aznavour à l’âge de 94 ans

L’icône de la chanson française est décédée à son domicile dans les Alpilles, de retour d’une tournée au Japon. Il laisse une œuvre musicale, cinématographique et littéraire aussi riche que variée.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 01.10.2018 à 19h17,
Mis à jour le 02.10.2018 à 10h00

Le chanteur de variété et comédien Charles Aznavour, auteur de tubes légendaires comme La bohème, La mamma et Emmenez-moi est mort à l’âge de 94 ans dans la nuit du dimanche 31 septembre au lundi 1er octobre ont annoncé à l’AFP ses attachées de presse, alors qu’il revenait d’une tournée au Japon.
 
La star aux plus de mille chansons écrites n'a jamais renoncé à se produire sur scène malgré son âge, et avait connu plusieurs soucis de santé ces derniers mois. Blessé aux reins en avril, puis victime d’une fracture de l’humérus gauche en mai à la suite d’une chute, il s’était ensuite cassé le bras cet été. Autant de mésaventures qui l’avaient contraint à reporter plusieurs de ses concerts, sans que cela ne compromette son envie de rencontrer le public. Une date à Bruxelles et une tournée en France étaient prévues pour la fin de l’année.
 
Les hommages se succédaient lundi, peu après l’annonce du décès de l’interprète de Je m’voyais déjà. Son amie Line Renaud, qui lui avait témoigné son admiration avec sa reprise de Hier encore dans l’album Bon anniversaire Charles publié pour les 80 ans de l’artiste, se dit "complètement bouleversée". "Toute sa vie a été un défi. Charles incarnait une énorme force de vie. Il laisse une œuvre immense, une œuvre immortelle. La scène, c’était sa vie", a déclaré l’actrice à l’AFP.
 
Le président de la République, Emmanuel Macron, a insisté sur les origines de l’auteur-compositeur sur Twitter : "Profondément français, attaché viscéralement à ses racines arméniennes, reconnu dans le monde entier, Charles Aznavour aura accompagné les joies et les peines de trois générations." Le chanteur avait d’ailleurs été convié par le chef d’Etat au sommet de la francophonie des 11 et 12 octobre, qui se déroulera cette année à Erevan, la capitale de l’Arménie, dont l'artiste a été ambassadeur auprès de l'Unesco et en Suisse.
 
A son tour, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a regretté "une perte énorme pour le monde entier" et a souhaité saluer "un fils exceptionnel du peuple arménien".
 
La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, qui avait récemment rencontré le chanteur en Provence, a quant à elle réagi sur LCI, déplorant "une disparition qui nous touche au plus profond de nous-même". "Il va rester dans notre cœur et dans notre mémoire très longtemps", a déclaré la locataire de la Rue de Valois.
 
Une enfance à Paris
 
Charles Aznavour (né Shahnourh Varinag Aznavourian) naît par hasard à Paris en 1924, alors que ses parents d’origine arménienne séjournent en France en attendant l’obtention d’un visa pour les Etats-Unis. Issu d’une famille d’artistes, le petit Charles grandit balloté entre l’ambiance festive et slave du Caucase, le restaurant de son père, où des exilés d’Europe centrale viennent se restaurer, et les planches du théâtre du Petit Monde, où il fait très tôt ses débuts en tant que chanteur et comédien.
 
D’abord repéré par Edith Piaf dont il assura les premières parties, l’interprète ne connaîtra son premier succès qu’assez tardivement, à l’âge de 31 ans, avec la chanson d’amour Sur ma vie, écrite à la demande du directeur général de l’Olympia, Bruno Coquatrix. Même s’il doit subir les critiques sur sa voix "dont le brouillard voile le timbre", comme il le déclara dans son autobiographie Aznavour par Aznavour (Fayard, 1970), Charles Aznavour s’imposa progressivement sur scène et dans les bacs, notamment grâce à l’immense succès de Je m’voyais déjà qui le propulse au rang de star en 1960. Il a alors 36 ans.
 
Le prodige de la variété française survole alors la décennie pour imposer sa patte, celle d’un chanteur mélancolique (La bohème, Hier encore), rêvant de voyage (Emmenez-moi), célébrant sans retenue l’amour (For me, formidable) et n’hésitant pas à bousculer le statu quo. En 1972, dans une France aux mœurs encore conservatrices malgré les événements de 1968, il invente Comme ils disent, une histoire simple, presque naturaliste, sur la vie et les déboires d’un homme homosexuel.
 
 
A la même période, il commence à écrire et à traduire ses textes en anglais. Le single She (Tous les visages de l’amour en français) se place numéro 1 des ventes au Royaume-Uni en 1972, signe annonciateur de sa prolifique carrière internationale. Par la suite, il multiplie les concerts aux quatre coins du monde et chante en six langues, dont l’espagnol et l’arménien. Musicalement, il s’implante surtout aux Etats-Unis, où le Time Magazine et CNN l’élisent en 1998 plus grand artiste de variété du siècle, devant Elvis Presley, Bob Dylan et surtout Frank Sinatra. Il a reçu deux Victoires de la musique, dont une pour l'ensemble de sa carrière.
 
Cinéma et Arménie

Egalement acteur et titulaire d’un César d’honneur honorant l’ensemble de sa carrière, Charles Aznavour a tourné dans plus 80 films sous la direction des plus célèbres réalisateurs, parmi lesquels Jean Cocteau (Le testament d’Orphée, 1960), Denys de La Patellière (Un taxi pour Tobrouk, 1960), Peter Collinson (Les dix petits nègres, 1974), Volker Schlöndorff (Le tambour, 1979, Palme d'or à Cannes), Claude Chabrol (Les fantômes du chapelier, 1982), ou encore Truffaut. Son rôle dans Tirez sur le pianiste (1960) a grandement contribué à sa renommée à l’étranger, surtout sur les terres de l’Oncle Sam.
 
A l’écran comme dans la vie, Charles Aznavour, homme engagé dans les grandes causes de son temps, choisissait souvent des rôles qui lui permettaient de se rapprocher de ses origines, comme dans le drame Ararat (2002). Il y incarnait un metteur en scène arménien dont l’ambition est de reconstituer en film le génocide qu’a subi son peuple. La quête de vérité et le travail de mémoire entrepris par le personnage d’Aznavour s’alignait avec les engagements de l’artiste, fervent soutien de son pays d’origine dans sa quête de reconnaissance.
 
En plus de dédier plusieurs chansons à l’Arménie (Pour toi Arménie, ou Ils sont tombés, sur le génocide), l’auteur-compositeur avait accepté en 1995 de représenter ce petit Etat d’Europe à l’Unesco en tant qu’ambassadeur. En retour, les autorités du pays l’ont décoré en 2004 du titre de héros national de l’Arménie, la distinction la plus prestigieuse accordée par le gouvernement. Un musée en l’honneur du chanteur a également ouvert ses portes en 2011, dans la capitale Erevan.

S’il a souvent nié se raconter dans ses chansons, Charles Aznavour se livrait plus volontiers dans les livres qu’il a écrits. Auteur d’une demi-douzaine d’ouvrages autobiographiques, le natif du 6e arrondissement de Paris affectionnait particulièrement offrir ses réflexions sur la vie en décryptant ses souvenirs d’enfance (A voix basse, Don Quichotte édition, 2009), son intimité familiale (D’une porte l’autre, Don Quichotte éditions, 2011, prix de l'Eternelle jeunesse) ou encore son parcours professionnel (Retiens la vie, Don Quichotte éditions, 2017, que Points publie cette semaine en poche). Il s’est également dévoilé avec des nouvelles intimes dans Mon père, ce géant (Flammarion, 2007) ou en photos dans l’album Charles Aznavour en haut de l’affiche, paru en 2011, chez le même éditeur. L'ensemble de son œuvre avait en outre été récompensé du prix Niksos-Gatos en 2016 à l'occasion de la sortie de son livre coécrit avec Vincent Perrot, Aznavour: ma vie, mes chansons, mes films... (La Martinière, 2015).

L'intégrale de son œuvre musicale a été compilée dans Chansons: l'intégrale (Points, 2011).

 

Aznavour en librairie

- Vie et légendes de Charles Aznavour de Robert Belleret, L'Archipel, 2018
- Tout Aznavour de Bertrand Dicale, First éditions, 2017
- Mes refrains font chanter le monde de Michel Jourdan, La Boîte à Pandore, 2018 (préface de Charles Aznavour)


 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités