Les sept caractéristiques capitales des usagers des bibliothèques américaines | Livres Hebdo

Par Souen Léger, le 02.07.2014 à 17h07 (mis à jour le 02.07.2014 à 18h00) - 1 commentaire Etats-Unis

Les sept caractéristiques capitales des usagers des bibliothèques américaines

Photo FLICKR - CC- TULANE PUBLIC RELATIONS

Le Pew Research Center a rassemblé les résultats parfois surprenants de plusieurs études sur le profil des usagers de bibliothèques aux Etats-Unis.

Alors que des bibliothécaires du monde entier se sont réunis du 26 juin au 1er juillet à Las Vegas pour la conférence annuelle de l’American Library Association, le Pew Research Center, think tank spécialisé dans les études sur les tendances de la société américaine, a dévoilé quelques faits surprenants sur ce que les Américains pensent des bibliothèques et l’usage qu’ils en font.

1- Les seniors ne vont pas plus à la bibliothèque que les jeunes. A l’inverse, sur les douze derniers mois, ils n’y sont pas autant allés que les moins de 65 ans.

2- Bien que 10% des Américains n’aient jamais fréquenté de bibliothèque, ils pensent qu’elles sont bénéfiques à la communauté. Ce sont les “admirateurs distants”, selon le think tank. Parmi eux, deux tiers pensent que les bibliothèques jouent un rôle crucial dans l’égalité des chances et que leur disparition serait un coup dur pour leur communauté.

3- Seuls 4% des Américains ne lisent que des livres numériques. Preuve que le développement de la lecture sur support numérique se poursuit, 28% de la population a déjà lu un livre numérique. Mais la plupart continuent aussi de lire des livres imprimés.

4- Ceux qui lisent à la fois sur support papier et numérique choisissent le format idéal selon les circonstances. Ainsi, le livre numérique l’emporte quand les lecteurs sont en déplacement ou qu’ils veulent un accès rapide. A l’inverse, c’est le livre traditionnel qui est privilégié pour la lecture aux enfants ou encore l’échange d’ouvrages avec des amis. Au lit, le match est serré : 45% des répondants préfèrent lire sur support numérique, contre 43% sur papier.

5- Les habitués des bibliothèques sont aussi plus enclins à acheter des livres. Ce qui vient contredire l’inquiétude des éditeurs quant à la vente de livres numériques aux bibliothèques. Ceux-ci craignent en effet que les lecteurs ne les empruntent plutôt que de les acheter.

6- Les usagers font confiance aux bibliothécaires pour respecter leur vie privée. La plupart sont à l’aise avec l’idée d’obtenir des recommandations basées sur leurs précédents emprunts. Dans un sondage daté de 2012, 64% des répondants se disaient d’ailleurs intéressés par un service personnalisé de ce type en bibliothèque.

7- Alors que beaucoup de professionnels s’interrogent sur le futur de la bibliothèque, les attentes des usagers sont très partagées. En effet, 20% des personnes interrogées estiment que les bibliothèques doivent “très certainement” changer leur aménagement, notamment en déplaçant certains rayons afin de dégager de l’espace pour des espaces dédiés aux nouvelles technologies, à des salles de lecture ou encore à des événements culturels. Cependant, 36% y sont opposés et 39% estiment qu’elles devraient “peut-être” envisager ces modifications.

Commentaire récent

“ Intéressant, tout ça, mais... "caractéristiques capitales"? Quel drôle de choix d'adjectif! ” Marilyn il y a 5 ans à 06 h 09
close

S’abonner à #La Lettre