Québec

Les projets se bousculent pour la bibliothèque Saint Sulpice à Montréal

La Bibliothèque Saint-Sulpice à Montréal en 2008. - Photo JEAN GAGNON

Les projets se bousculent pour la bibliothèque Saint Sulpice à Montréal

Depuis l’arrêt du projet de bibliothèque en décembre, de nombreuses associations et partis s’intéressent de près à cet espace inoccupé.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pauline Gabinari,
Créé le 17.03.2021 à 18h43,
Mis à jour le 17.03.2021 à 19h23

Fermée depuis plus de 15 ans, et après un projet tombé à l'eau, la bibliothèque Saint-Sulpice devrait être le nouveau théâtre d’un foisonnement culturel. Après l’arrêt brutal du projet de bibliothèque technologique pour adolescents, de nouvelles idées affluent pour l’occuper. Pour l’instant le ministère de la Culture n’a pas encore choisi laquelle pourrait habiter les lieux.
 
Musique et Cinéma

Deux projets ont pour l’instant été présentés officiellement. Le premier est porté par le Festival du nouveau cinéma (FNC). Ce dernier souhaite y installer le café de la Louve, un projet imaginé depuis 2014. Il s’agirait d’un lieu de création et de diffusion entièrement pensé autour du cinéma. Le projet présente un café-restaurant, un espace lié à la diffusion de film et l’organisation de conférences. Monique Giroux, animatrice de radio, s’est également manifestée. Elle souhaite que la bibliothèque devienne la nouvelle Maison de la chanson.
 
De nombreuses idées  

D’autres projets, plus nombreux et moins concrets, s’articulent autour des lettres et du livre. Québec solidaire, soutenu par l’Association des libraires du Québec, l’Association nationale des éditeurs de livres, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois, ainsi que le Festival international de la littérature a appelé à faire du lieu une Maison des lettres et de la littérature québécoise.
 
Une autre idée de ''Maison de littérature'' a été annoncée dans une lettre ouverte portée, entre autres, par des représentants de la Fondation Nelligan, de l’Académie des lettres du Québec et du Centre d’archives Gaston-Miron.
 
Enfin, Paul St-Pierre Plamondon, chef du Parti québécois, a proposé un Musée de l’histoire québécoise.
 
La Bibliothèque et Archives nationales du Québec, qui est encore propriétaire, a annoncé ne pas s’impliquer dans le choix du futur gestionnaire.
 
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités