Les films de l'écrivain et éditeur Guillaume Dustan enfin réunis | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 24.04.2019 à 16h29 (mis à jour le 25.04.2019 à 18h41) Inédits

Les films de l'écrivain et éditeur Guillaume Dustan enfin réunis

Extrait de la couverture de la biographie "Dustan Superstar" de Raffaël Enault (Robert Laffont)

Jamais projetés dans leur intégralité, 13 des 17 films réalisés par Guillaume Dustan vont faire l'objet d'une rétrospective.

Pour la première fois, les films courts ou moyens (en durée) de l'écrivain et éditeur Guillaume Dustan, mort en 2005, vont être projetés, quasiment dans leur intégralité. Du 29 mai au 30 juin, 13 films (sur 17), réalisés entre 2000 et 2004, seront diffusés à la galerie Treize, aux cinémas du Centre Pompidou et au cinéma Luminor Hôtel de Ville.

"Mes films sont tournés selon le dogme warholien en DV avec une très jolie caméra Sony qui fait une image très étrange, sans générique, en son direct, sans montage. C’est filmé-monté" expliquait l'auteur, qui avait placé la liste de ses réalisations dans son ultime ouvrage, Premier essai (Flammarion).

Ces courts films en vidéo numérique sont des tranches de vie, des entretiens, des réalités captées qui, ensemble, forment un projet autant artistique que politique. Ils étaient la prolongation de ses livres "autobiopornographiques" édités chez Balland dans la collection "Le Rayon" entre 1999 et 2002: Nicolas Pages, Génie Divin et LXiR.

Une œuvre de douze heures

Jamais diffusée de son vivant, souvent refusée par les musées comme par les chaînes TV, cette œuvre inclassable était, en partie seulement, distribuée par Le peuple qui manque. Finalement, grâce à la persévérance de ses proches, dont l'écrivain Philippe Joanny qui vient de publier son premier roman Comment tout a commencé (Grasset), les films ont été recherchés, retrouvés, restaurés, numérisés. Tous ensemble, ils forment une boucle de 12 heures.

Dans Premier essai, Guillaume Dustan n'a jamais caché son amertume à l'égard de ceux qui n'ont pas osé les projeter ou qui ont été tétanisés par ces films. Enjoy (Back to Ibiza) a été diffusé à la Fémis en 2007.

Guillaume Dustan a écrit plusieurs romans chez P.O.L., Le Balland et Flammarion. Il a été lauréat du Prix de Flore en 1999 pour Nicolas Pages et lauréat psthume du Prix Sade (dont il a été membre du jury) pour le premier des trois tomes de ses Œuvres complètes parues chez P.O.L. en 2013.

Par ailleurs, il a été éditeur chez Balland (la collection "Le Rayon Gay", première collection LGBTQI+ en France, devenue "Le Rayon") et avait participé à plusieurs revues littéraires (Bordel). Enfin, il a fait l'objet d'une récente biographie, Dustan Superstar de Raffaël Enault (Robert Laffont, 2018).

 

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre