Les expos à ne pas manquer en 2020 | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 02.01.2020 à 18h12 (mis à jour le 03.01.2020 à 14h22) Evenement

Les expos à ne pas manquer en 2020

Lewis Trondheim

Lewis Trondheim à Angoulême, Matisse au Centre Pompidou, Vivienne Westwood à Lyon… Tour d’horizon des expositions incontournables de 2020.

Les amateurs de rendez-vous culturels ont été servis en 2019 avec, entre autres, le lancement des expositions grandioses dédiées à Leonard de Vinci au musée du Louvre et à J. R. R. Tolkien à la BnF. La nouvelle décennie qui s’ouvre devrait être à l’avenant si l'on se fie au riche programme des expositions prévues en 2020. Tour d’horizon des rendez-vous incontournables des douze prochains mois.
 
Trondheim à l’honneur à Angoulême

La Cité internationale de la bande dessinée a choisi 2020, labellisée année de la BD par le ministère de la Culture, pour mettre à l’honneur le prolifique auteur Lewis Trondheim. Grand prix de la ville d’Angoulême en 2006, le dessinateur et scénariste aux 180 albums sera exposé au Musée de la bande dessinée à Angoulême du 29 janvier au 10 mai prochains.
 
Intitulé "Lewis Trondheim fait des histoires", l’événement sera organisé autour d’un parcours scénographié abordant une dizaine de thématiques, de l’apprentissage du dessin à la carrière du personnage totem de l’artiste, Lapinot. Le troisième tome de ses Nouvelles aventures paraîtra d'ailleurs le 17 janvier chez L’Association, en même temps qu’un livre d’entretiens avec l’auteur.
 
Picasso bulle en vers
 
Le musée Picasso, à Paris, ouvrira deux expositions concomitantes du 31 mars au 26 juillet prochains. La première, intitulée "Picasso. Comics. Picasso et la bande dessinée" sera consacrée aux liens entre l’œuvre de l’artiste et le 9e art. La seconde, sobrement nommée "Picasso poète" s’attardera sur la place de la poésie dans la démarche artistique du peintre espagnol. La version poche du Peintre dévorant la femme de Kamel Daoud (Actes Sud, 2018), inspiré par une nuit passée au musée Picasso, paraîtra par ailleurs le 4 mars.
 

Réouvertures

Les rénovations du musée Carnavalet, à Paris, doivent se terminer en début d'année, avec une réouverture prévue en mars. En juin, le nouveau site qui accueillera la collection de François Pinault à la Bourse de Commerce doit finalement ouvrir ses portes.

De Raphaël à Matisse, les maitres à l’honneur
 
Du 7 mars au 5 juillet, le Château de Chantilly rendra hommage à Raphaël à l’occasion du 500e anniversaire de la mort du génie de la Renaissance. Le catalogue paraîtra la veille de l’ouverture, chez Faton.
 
Le Louvre s’intéressera également à cette période de l’époque moderne, du 6 mai au 17 août, dans une exposition intitulée "Le corps et l’âme : de Donatello à Michel-Ange". La maison Officina Libraria publiera le catalogue à partir du 22 avril.
 
Du 13 mars au 20 juillet, le musée Jacquemart-André se penchera, pour sa part, sur l’œuvre du peintre britannique William Turner auquel il dédie une rétrospective. Le catalogue, Turner : peintures et aquarelles de la Tate, sera disponible à partir du 11 mars chez Fonds Mercator.
 
Le peintre et graveur français du XIXe siècle James Tissot sera, quant à lui, exposé au Musée d’Orsay du 24 mars au 19 juillet, avec une parution du catalogue prévue pour le 25 mars chez Beaux Arts éditions.
 
Du 1er avril au 31 août, l’artiste et photographe américaine Cindy Sherman sera la star de la Fondation Louis Vuitton, à Paris. Le catalogue paraîtra le lendemain du vernissage aux éditions Connaissance des arts.
 
L’influent chef de file du fauvisme Henri Matisse sera mis à l’honneur du 13 mai au 31 août au Centre Pompidou à l’occasion du 150e anniversaire de sa naissance. Le parcours, divisé en neuf chapitres, s’intéressera principalement aux liens entre les mots et l’image au sein de son œuvre.
 
Du 26 janvier au 17 mai, à la Fondation Beyeler à Bâle, les Suisses pourront visiter une exposition consacrée à l’un des plus grands peintres américains du XXe siècle, Edward Hopper. La rétrospective présentera ses images iconiques des immenses paysages naturels et urbains de l’Amérique.
 

Mode et style

  • Martin Margiela à Lafayette Anticipations, à Paris, du 12 juin au 13 septembre
  • Les sneakers à la conquête du monde au musée Arts décoratifs et du design de Bordeaux, du 26 mars au 27 septembre
  • Man Ray et la photographie de mode au Musée du Luxembourg, à Paris, du 9 avril au 26 juillet
  • Pierres précieuses au Muséum national d'Histoire naturelle, à Paris, du 3 avril 2020 au 3 janvier 2021
  • Gabrielle Chanel au Palais Galliera, à Paris, à partir du printemps 2020
  • Vivienne Westwood au musée des Tissus de Lyon, à partir du 5 juin
  • Christian Louboutin au Palais de la Porte Dorée, à Paris, du 26 février au 26 juillet

Antiques reliques
 
Le Grand Palais, à Paris, organisera du 25 mars au 8 juin une grande exposition numérique présentant les résultats des dernières fouilles effectuées à Pompéi. Les visiteurs pourront découvrir la ville antique, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, grâce à des projections et des reconstitutions 3D.
 
Après le succès retentissant de l’exposition Toutânkhamon présentée à la Villette en 2019, deux événements s’attacheront cette année à lever un peu plus le voile sur la vie des pharaons de l’Egypte ancienne. Du 17 avril au 20 septembre, le musée Granet d’Aix-en-Provence dépoussiérera sa grande collection d’art égyptien dans le cadre de l’exposition "Pharaon, Osiris et la momie". Du 29 avril au 17 août prochain, le Muceum de Marseille jettera un regard plus transversal et contemporain sur les régents du Nil, devenus des "Superstars" de la culture pop. Le catalogue sera mis en vente le 16 avril par la société éditrice du magazine Connaissance des arts.
 
 
Négatifs et quignardises à la BnF
 
La Bibliothèque nationale de France (BnF) proposera à partir du 8 avril et jusqu’au 7 juin une large rétrospective consacrée à l’œuvre non moins colossale de Pascal Quignard, prix Goncourt 2002 pour Les ombres errantes (Grasset). L’écrivain a fait don de ses archives à l’institution en 2018, dont plusieurs de ses précieux manuscrits qu’il a l’habitude de brûler après leur publication.
 
Les collections photographiques de la BnF seront présentées au Grand Palais du 8 avril au 6 juillet à l’occasion de l’exposition "Noir et Blanc : une esthétique de la photographie", qui retrace l’histoire de ce genre à part entière. RMN Grand Palais publiera le catalogue de l’exposition le jour de l’ouverture.
 
Enfin, le photographe franco-tchèque Josef Koudelka sera mis à l’honneur du 21 avril au 17 août au sein de l’exposition "Ruines" dans les locaux de la BnF. De la France à la Syrie, en passant par le Maroc, la Sicile ou encore l’Égypte, cet ensemble photographique forme un témoignage unique explorant plus de 200 sites archéologiques du bassin méditerranéen.
close

S’abonner à #La Lettre