Les bibliothèques de Sydney abandonnent les pénalités de retard | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec The Guardian, le 07.07.2017 à 12h38 (mis à jour le 07.07.2017 à 13h00) Australie

Les bibliothèques de Sydney abandonnent les pénalités de retard

Clover Moore, maire de Sydney - Photo HPETERSWALD/CC BY-SA 4.0

La municipalité a constaté que trois fois plus d’ouvrages avaient été rendus, par rapport à l’année précédente, pendant une phase de test où les pénalités de retard avaient été supprimées.

L’hôtel de ville de Sydney a supprimé les pénalités de retard pour le retour de livres dans les neuf bibliothèques municipales de la ville. La municipalité a lancé, en juillet 2016, une phase de test pendant laquelle elle a suspendu ces amendes. La Ville a ainsi pu observer que l’existence de ces pénalités de retard n’a aucun effet sur les usagers des bibliothèques.
 
En effet, entre juillet 2016 et février 2017, trois fois plus de livres ont été retournés en bibliothèque, soit 60000 ouvrages, comparé à l’année précédant l’essai. Certains livres avaient été conservés depuis des décennies, comme deux exemplaires de Chopper 10 and a Half: The Popcorn Gangster de Mark Brandon Read (non traduit en France), manquant depuis 14 ans.
 
Selon la maire de Sydney, Clover Moore, les pénalités de retard ont souvent un effet négatif qui pousse les usagers à avoir peur de rendre leurs ouvrages aux bibliothèques. Résultat: ces derniers ne les rendent jamais. "Cette nouvelle approche encourage une responsabilité positive de la part de la population", a déclaré Clover Morre dans les colonnes du Guardian.
 
Pour autant, si la municipalité supprime les amendes, les usagers seront tout de même sanctionnés en cas de retard dans le retour des livres: ils verront leur carte de membre suspendue et n’auront pas le droit d’emprunter un nouvel ouvrage tant qu’ils ne seront pas à jour dans la restitution de leurs livres.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre