Les auteurs de BD prévoient un débrayage le 11 octobre au moment de “Quai des bulles” | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 06.10.2014 à 17h25 (mis à jour le 07.10.2014 à 10h02) Social

Les auteurs de BD prévoient un débrayage le 11 octobre au moment de “Quai des bulles”

tract du Snac BD

Suite à la réforme des cotisations retraite, le Snac BD souhaite sensibiliser les lecteurs à leurs difficultés. 

Le Syndicat national des auteurs et compositeurs (Snac) a lancé un appel au débrayage, le samedi 11 octobre, à 17h30, pendant le festival "Quai des bulles" qui se tient à Saint-Malo du 10 au 12 octobre. Les organisateurs du festival de bande dessinée ont mis à leur disposition un lieu, la salle Maupertuis, dans le palais du Grand Large pendant une heure.

Le syndicat demande à tous les auteurs présents à Saint-Malo de venir participer à cette assemblée sur la réforme de la complémentaire retraite y compris ceux qui sont en dédicace et qui sont invités à poser le crayon.

Cette action fait suite à une lettre ouverte signée à ce jour par plus de 1200 auteurs, qui avait été adressée avant l'été à l'ancienne ministre de la culture, Aurélie Filippetti, pour dire leur colère face à la réforme  de leur complémentaire retraite obligatoire (Raap). A partir de janvier 2016, ils devraient cotiser à hauteur de 8 % de leurs revenus pour financer leur retraite complémentaire obligatoire.

Des tracts (voir ci-dessus) seront disponibles pour expliquer aux lecteurs ce débrayage. Cependant le Snac reconnaît que cette action n'est pas simple et que les auteurs "vont sans doute se retrouver à faire face à la pression de leur éditeur, du libraire du stand ou du public".

D'ailleurs, lundi 6 octobre, le syndicat faisait état sur son site d'un courrier des éditions Paquet "via des mails adressés à leurs auteurs invités à cette session 2015 du festival Quai des Bulles", qualifié d'"intimidant et culpabilisant".

Ce matin, mardi 7 octobre, Pierre Paquet le fondateur des éditions Paquet a fait savoir à Livres Hebdo qu'il comptait "entamer une procédure contre le SNAC pour diffamation".
 

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre