Politique culturelle

Les artistes-auteurs exonérés de cotisations sociales pour 4 mois

Emmanuel Macron le 7 mai 2020 - Photo OLIVIER DION.

Les artistes-auteurs exonérés de cotisations sociales pour 4 mois

Lors d'une réunion avec douze acteurs du monde culturel, mercredi 6 mai, Emmanuel Macron a dévoilé une série de mesures visant à soutenir le secteur.

Par Nicolas Turcev,
Créé le 06.05.2020 à 14h44,
Mis à jour le 06.05.2020 à 15h09

Emmanuel Macron a annoncé, le 6 mai, une exonération des cotisations sociales pour les artistes-auteurs pour une durée de quatre mois, lors d'une visio-conférence avec douze acteurs du monde culturel. 

Le président de la République leur a présenté les mesures visant à soutenir le secteur, une semaine après la publication par un collectif d'artistes d'une tribune dans Le Monde appelant le chef d'Etat à mettre en place un "système de sauvetage" pour la filière.

Jean Dujardin, Catherine Deneuve ou encore Omar Sy proposaient, notamment, de prolonger les droits des intermittents, privés d'activité par le confinement, pour une durée d'un an. Emmanuel Macron s'est dit favorable à une telle mesure, actant la prorogation des droits jusqu'à fin août 2021.

Un grand plan de commande publique

Le président a également annoncé un assouplissement, pour les artistes-auteurs, de l'accès au fonds de solidarité pour les petites entreprises et les indépendants. "Les artistes-auteurs auront en plus la possibilité de se faire rembourser les loyers pour un atelier ou un studio", a ajouté le ministre de la Culture, Franck Riester, lors d'un point presse.

Le chef d'Etat compte par ailleurs lancer un grand programme de commande publique pour les jeunes artistes-auteurs, quelque soit leur domaine de compétence, incluant la littérature, afin de les "protéger économiquement et socialement", selon Franck Riester. Ce dernier compte accélérer la réforme du statut des artistes-auteurs annoncée après la remise du rapport Racine, "afin de simplifier la vie" des artistes.

Enfin, le président de la République a répété son souhait que le 11 mai l'activité reprenne progressivement: "On doit pouvoir rouvrir les librairies, les musées sans qu'il y ait trop de brassages, les disquaires, les galeries d'art", a-t-il affirmé.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités