Crise sanitaire

Emmanuel Macron confine la France jusqu'au 11 mai

Emmanuel Macron le 13 avril 2020. - Photo OLIVIER DION

Emmanuel Macron confine la France jusqu'au 11 mai

Les librairies pourraient ouvrir après le 11 mai. En revanche, les festivals, les cinémas, les salles de spectacles et les musées resteront fermés après cette date.

Par Vincy Thomas,
Créé le 13.04.2020 à 20h42,
Mis à jour le 14.04.2020 à 09h06

"Nous devons donc poursuivre nos efforts et continuer d'appliquer les règles. Plus elles seront respectées, plus nous sauveront de vies. C'est pour cela que le confinement le plus strict doit encore se poursuivre. Jusqu'au lundi 11 mai. C'est durant cette période le seul moyen d'agir efficacement", a déclaré lundi soir le président de la République, Emmanuel Macron, lors d'une allocution télévisée.

Cela signifie que les librairies pourraient réouvrir à cette date puisqu'elles ne font pas parties des lieux mentionnés parmi ceux qui doivent rester fermer au-delà de cette date. Emmanuel Macron a en effet précisé : "Les lieux rassemblant du public restaurants, cafés, hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées resteront en revanche fermés. Les grands festivals et événements avec public nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet prochain." En revanche, "A partir du 11 mai, nous rouvriront progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées", a-t-il indiqué. Seul l'enseignement supérieur ne reprendra pas physiquement les cours avant la rentrée.

"Les règles prévues par le gouvernement devront continuer à être respectées", a expliqué le président, promettant masques et tests pour le déconfinement progressif des Français. Evidemment, cette date du 11 mai "ne sera possible que si nous continuons de respecter les règles et que la propagation du virus a effectivement continué à ralentir", a-t-il rappelé. "Les mesures de chômage partiel seront prolongées et renforcées", a promis le chef de l'Etat, qui souhaite "que les banques puissent décaler les échéances plus qu'elles ne l'ont fait."

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités