L’écrivain Maurice Genevoix pourrait entrer au Panthéon | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 05.11.2018 à 15h40 (mis à jour le 05.11.2018 à 17h38) Hommage

L’écrivain Maurice Genevoix pourrait entrer au Panthéon

Maurice Genevoix - Photo DR/ARCHIVES LIVRES HEBDO

L’Elysée réfléchit à "panthéoniser" ce témoin de la Grande Guerre, dont les écrits ont contribué à entretenir la mémoire du conflit.

Le romancier et poète Maurice Genevoix, disparu en 1980, blessé lors de la Première Guerre mondiale à Eparges (Meuse), pourrait bientôt entrer au Panthéon. A l’occasion des célébrations autour du centenaire de la "der des ders", l’Elysée réfléchirait à consacrer l’écrivain, dont l’œuvre a rendu hommage aux poilus. Son recueil de récits de guerre Ceux de 14 (Flammarion) est considéré comme l’un des principaux témoignages sur la Grande Guerre.
 
Emmanuel Macron se recueillera mardi 6 novembre devant la statue de Maurice Genevoix à Eparges. Le président devrait y donner une allocution dans le cadre de son "itinérance mémorielle" qui a débuté ce lundi 5 novembre en Lorraine. Une rencontre avec Julien Larere-Genevoix, petit-fils de Maurice Genevoix et partisan d’une "panthéonisation", est prévue dans la journée.
 
"C'est un combat que nous menons depuis longtemps, un chemin que nous espérons voir prendre depuis longtemps", a déclaré Julien Larere-Genevoix au micro de France Bleu, sans toutefois savoir ce que prévoit d’annoncer Emmanuel Macron lors de son discours. Puis d’ajouter: "Il ne s'agit pas de glorifier la personne de Maurice Genevoix, mais bien le témoin. C'est dire que par ses écrits on n'oubliera jamais ce qu'il s'est passé."
 
Sylvie Genevoix, la fille de Maurice Genevoix, est à l’origine des efforts pour faire entrer son père au Panthéon. La République du Centre rappelle qu’un rapport avait été remis au président Nicolas Sarkozy en 2011, et que l’hommage devait avoir lieu en 2014. L’arrivée au pouvoir de François Hollande avait toutefois empêché la concrétisation du projet. Les résistants de la Seconde Guerre mondiale Jean Zay, Germaine Tillion, Pierre Brossolette et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, honorés en 2015, avaient été préférés à l’écrivain poilu.
 
Le Figaro indique par ailleurs que l’Elysée envisagerait de faire entrer Maurice Genevoix au Panthéon sans nécessairement y faire entrer sa dépouille, et sans se limiter à lui. Selon le quotidien, Georges Clemenceau a d’abord été envisagé comme candidat potentiel, avant que le président ne doive renoncer, contraint par les volontés testamentaires du président du Conseil de la Troisième République.
close

S’abonner à #La Lettre