Le prix des libraires du Québec dévoile ses sept lauréats | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 17.05.2019 à 16h19 (mis à jour le 17.05.2019 à 17h00) Proclamation

Le prix des libraires du Québec dévoile ses sept lauréats

Emil Ferris

Mémoire d’encrier remporte deux prix avec Noires sous surveillance de Robyn Maynard et Uiesh - Quelque part de Joséphine Bacon, tandis que Le lambeau de Philippe Lançon et Moi, ce que j’aime, c’est les monstres d’Emil Ferris remportent les faveurs des prix roman et bande dessinée hors Québec.

L’association des libraires du Québec (ALQ) a dévoilé, jeudi 16 mai, les six lauréats sélectionnés dans quatre catégories — roman, poésie, essai et bande dessinée — et a également remis son prix d’excellence à un libraire s’étant particulièrement démarqué. 

Le prix du roman québécois a été décerné à Alexie Morin pour Ouvrir son cœur (Le Quartanier) dans lequel l’auteure raconte la vie et la solitude d’une enfant qui ne sait pas l’être, et retrace l’histoire de son oeil, des chirurgies subies, de l’amitié fusionnelle et jalouse avec une petite fille lumineuse. Edité au Québec en novembre dernier, l’ouvrage paraîtra en France le 22 août prochain et fait partie de la sélection du prix Hors Concours

Déjà lauréat de nombreux prix comme le Femina, le prix des Prix ou d’un prix spécial du Renaudot, Philippe Lançon a été distingué dans la catégorie "Roman Hors Québec" pour Le lambeau (Gallimard, avril 2018) dans lequel le journaliste livre le récit de sa longue reconstruction, à la fois physique et spirituelle, après l’attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. 

Deux prix pour Mémoire d’encrier

Le jury a récompensé Noires sous surveillances : esclavage, répression, violence d’Etat au Canada de Robyn Maynard (Mémoire d’encrier, janvier 2019) du prix de l’essai québécois. Salué comme "un brillant essai qui réussit à la fois à être érudit, bien vulgarisé, très référencé, mais toujours clair", l’ouvrage revient sur des thématiques comme l’esclavage au Canada, la répression exercée sur les femmes et les hommes noirs ou encore sur le racisme systémique. 

Mémoire d’encrier remporte également un deuxième prix, dans la catégorie "Poésie québécoise" cette fois, avec Uiesh - Quelque part de Joséphine Bacon, paru en septembre dernier, dans lequel l’auteur fixe l’horizon, conte les silences et l’immensité du territoire. 

Colonisation et monstres

Côté bande dessinée, La petite russie de Francis Desharnais (Pow Pow, janvier 2019) a reçu les faveurs des libraires pour son "récit passionnant, mettant en lumière un épisode méconnu de l’histoire québécoise", celle de la colonisation de la région d’Abitibi et du départ d’hommes et de femmes pour le village de Guyenne, appelée "La petite Russie". 

Le comité de sélection a tenu à rendre hommage à Moi, ce que j’aime, c’est les monstres d’Emil Ferris. La lauréate du prix BD Hors Québec a, selon le comité, livré "un monument dont on parlera longtemps". Edité en août dernier par Monsieur Toussaint Louverture en France et par Alto au Québec, la première bande dessinée d’Emil Ferris a notamment reçu le Grand prix de la critique ACBD 2019 et le Fauve d’Or au festival international de la bande dessinée d’Angoulême en janvier dernier. 

Enfin, l’ALQ a remis son Prix d’excellence au libraire Jean Dumont pour souligner son travail exceptionnel et "parce qu’il a su s’actualiser et incarner un véritable bâtisseur du champ littéraire québécois". 


 
close

S’abonner à #La Lettre