Par Isabel Contreras, Léopoldine Leblanc, le 07.11.2018 à 14h00

Proclamation

Le Renaudot 2018 attribué à Valérie Manteau

DR/Le Tripode

Contre toute attente, le jury a récompensé, mercredi 7 novembre, Valérie Manteau pour Le Sillon, paru aux éditions du Tripode, qui avait disparu des listes après la première sélection.

Valérie Manteau a reçu le prix Renaudot 2018, mercredi 7 novembre, pour son deuxième roman Le Sillon, publié en août aux éditions du Tripode. C'est la première fois qu'un roman de l'éditeur remporte le prix. L'ouvrage figurait dans la première sélection du prix avant d'en être écarté dans la deuxième. Il succède à Olivier Guez, lauréat 2017 pour La disparition de Josef Mengele, paru chez Grasset.

L'écrivaine l'a emporté au 6e tour par six voix.

Dans Le Sillon, la romancière raconte les contradictions et la violence d’Etat que vit la Turquie à travers l’histoire d’une femme partie rejoindre son amant à Istanbul. Une "quête politique et amoureuse dans Istanbul sous tension", comme l'écrit Véronique Rossignol dans son avant-critique parue dans Livres Hebdo.
 
Renaudot Essai

Avec toutes mes sympathies d'Olivia de Lamberterie (Stock) a été récompensé par le Renaudot essais. La chroniqueuse littéraire (Elle, "Télématin", "Le masque et la plume") signe ici un livre sur son frère cadet, Alex, qui a mis fin à ses jours à 46 ans, le 14 octobre 2015 à Montréal.

"L’écriture a filtré le chagrin pour retenir, dans ce qu’Alex a laissé, la joie, la fantaisie et le goût de "la beauté du monde"", écrivait le 6 juillet Véronique Rossignol dans son avant-critique pour Livres Hebdo.

Créé en 1926, le prix Théophraste Renaudot récompense depuis 2001 un essai. Le lauréate succède à Justine Augier distingué pour De l'ardeur (Actes Sud).

Renaudot poche et prix spécial du jury

Salim Bachi, avec son roman Dieu, Allah, moi et les autres (Folio) a été choisi cette année comme prix Renaudot poche.

En 2017, le jury avait sacré Louisiane C. Dor pour Les méduses ont-elles sommeil ?, un premier roman, d'abord auto-édité en 2015 via Kindle Direct Publishing (Amazon). Il avait ensuite été publié chez Gallimard en 2016 puis en poche chez Folio en 2017.
 

Le jury du prix Renaudot a par ailleurs décerné un prix spécial au roman de Philippe Lançon, le lambeau (Gallimard), prix Femina lundi dernier.

Le jury, présidé cette année par Louis Gardel, se compose de Frédéric Beigbeder, Dominique Bona, Patrick Besson, Georges-Olivier Châteaureynaud, Jérôme Garcin, Franz-Olivier Giesbert, Christian Giudicelli, J.M.G. Le Clézio et Jean-Noël Pancrazi.

Articles liés (4)

# Services
close

S’abonner à #La Lettre