édition

Près de 15 ans après sa création, Le Nouvel Attila deviendra, à partir de janvier 2022, un label du Seuil, a annoncé son dirigeant Benoît Virot dans un post Facebook. Le responsable occupera à partir du 1er mai prochain le poste d'éditeur associé dans la filiale de Média Participations. Il conservera la propriété du fonds et de la marque de son entreprise. Cet "adossement", plus qu'un véritable rachat, libérera de l'espace à l'éditeur pour "retrouver du temps de lecture et de l'énergie éditoriale".

"Je crois qu'on fait des livres plus intelligents à deux, ce rapprochement correspond à une volonté de croiser les regards avec les équipes du Seuil", commente Benoît Virot pour Livres Hebdo. Le responsable partagera son temps entre la gestion du label et la production du Seuil, dont il doit bientôt intégrer le comité de lecture.

Elargir l'horizon des auteurs

Les rapprochements commerciaux et logistiques entre les deux entités prendront "un peu plus de temps, quelques mois, voire années", précise l'éditeur, qui vise une "intégration progressive des tâches" du Nouvel Attila dans la structure du Seuil, qui accueille déjà de nombreux auteurs de la maison en format poche. Le destin du seul effectif du Nouvel Attila, l'assistante de Benoît Virot, est encore à déterminer.

Cette intégration devrait "élargir la cible et les horizons des auteurs du domaine français en s'appuyant sur Le Seuil au niveau commercial et symbolique pour faire rayonner leurs ouvrages au plus haut niveau", pronostique Benoît Virot. Ce dernier avait cofondé les éditions Attila en 2009 avec Frédéric Martin, renommées Le Nouvel Attila après le départ de son associé en 2013, parti créer Le Tripode.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités