Le Maroc va étendre son réseau de centres culturels à l’étranger | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 10.12.2014 à 17h09 (mis à jour le 10.12.2014 à 18h00) Politique culturelle

Le Maroc va étendre son réseau de centres culturels à l’étranger

Le Maroc a inauguré en 2012 à Montréal sa première "Dar al-Maghrib". - Photo ATLASMEDIAS

Six centres devraient composer le réseau culturel international marocain, dont un prévu en Ile-de-France à Mantes-la-Jolie (Yvelines).

Le Maroc va renforcer son réseau de centres culturels à l’étranger, afin de veiller à la “préservation de l’identité nationale” de son importante diaspora, évaluée à cinq millions de personnes dont une grande majorité vit en Europe.

Sous le nom de “Dar al-Maghrib” (“Maisons du Maroc”), six centres culturels, tous dotés d’une médiathèque, sont réalisés, en cours de réalisation ou d’étude dans les capitales “des pays accueillant une forte communauté marocaine”, a expliqué à l’AFP Moulay Ismail Lamghari Moubarrad, directeur de l’Action culturelle au ministère en charge des Marocains de l’étranger.

Le Maroc dispose déjà d’une structure à Montréal et d’une autre “en cours d’aménagement” à Amsterdam, selon ce responsable. Des implantations à Bruxelles, Tunis, Tripoli et Mantes-la-Jolie (Yvelines), en France, ont initialement été prévues dans le projet gouvernemental. En France, l’établissement de Mantes la Jolie sera construit sur un terrain de 755 m2, acquis en octobre 2013.

Quelque cinq millions de Marocains résident à l’étranger, dont 80 % dans six pays européens (France, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas et Allemagne).

Ce projet approuvé par le gouvernement vise à “renforcer davantage le sentiment d’appartenance” des Marocains résidant à l’étranger “à l’identité culturelle marocaine”, mais aussi à “mieux promouvoir la culture marocaine auprès de l’opinion publique des pays d'accueil”, a expliqué mardi 9 décembre à l’AFP un responsable ministériel.

close

S’abonner à #La Lettre