"Le mangeur de livres" de Stéphane Malandrin au Seuil | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 29.12.2018 à 11h00 Un premier roman par jour

"Le mangeur de livres" de Stéphane Malandrin au Seuil

Stéphane Malandrin - Photo HERMANCE TRIAY/SEUIL

Pour la période des fêtes, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée d’hiver. Le mangeur de livres, de Stéphane Malandrin, conte l’étrange histoire d’un orphelin qui consomme des livres comme de la nourriture, à paraitre au Seuil le 3 janvier 2019.

Le mangeur de livres, le premier roman de Stéphane Malandrin à paraitre au Seuil le 3 janvier, narre les tribulations rocambolesques et philosophiques d’un jeune juif converti au catholicisme dans le Lisbonne du XVe siècle. Orphelin, le jeune Adar est recueilli par une certaine Rosa da Silva et se lie d’une intense amitié avec son fils, Faustino.

Détenu avec son nouvel ami par le père Cristovao après s’être fait coincer pour une incartade, Adar découvre un livre pour la première fois, qu’il se met instantanément à dévorer - littéralement. "S'ensuivront un nombre d'aventures aussi rocambolesques qu'incroyables, jusqu'à une chute en forme de rédemption," écrivait Jean-Claude Perrier dans l'avant-critique parue le 9 novembre dans Livres Hebdo, qui évoque ici un "premier roman atypique, conte philosophique rabelaisien où tout repose sur le style".

Né le 12 novembre 1969, Stéphane Malandrin cumule les casquettes d’écrivain jeunesse, de scénariste et de réalisateur. Il a notamment tourné et écrit avec son frère Guillaume les long-métrages Où est la main de l’homme sans-tête (2009), inspiré du Vertigo d’Alfred Hitchcock ainsi que Je suis mort mais j’ai des amis (2015), nommé au César du meilleur film étranger.
 
close

S’abonner à #La Lettre