"San Perdido" de David Zukerman chez Calmann-Lévy | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 27.12.2018 à 13h51 (mis à jour le 27.12.2018 à 14h00) Un premier roman par jour

"San Perdido" de David Zukerman chez Calmann-Lévy

David Zukerman - Photo CALMANN LÉVY

Pour la période des fêtes, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée d’hiver. David Zukerman nous emmène dans le Panama des oubliés et des nécessiteux dans San Perdido, à paraitre le 2 janvier 2019 chez Calmann-Lévy.

David Zukerman a choisi de situer l’action de son premier roman, San Perdido, dans le Panama des années 1940, dans les tréfonds de la ville imaginaire qui donne son nom au livre. A travers un large casting de personnages, l’auteur narre le quotidien des oubliés de la société qui vivent parmi les ordures : travailleurs précaires, dockers, prostituées….

A San Perdido, les riches et les puissants – politiciens corrompus, trafiquants américains – ne côtoient pas les pauvres, parqués dans des ghettos. Au cœur de cet enfer de misère, un jeune garçon de dix ans à peine, mutique, impressionnant, quasi-mystique, débarque de nulle part, et pourrait bien changer la situation. David Zukerman signe une fable chorale, un pamphlet magique qui dénonce les inégalités et les abus de pouvoir tout en accordant une place de choix à ce que l’humanité peut avoir de meilleur.

Né en 1960 à Créteil, David Zukerman a été successivement ouvrier spécialisé, homme de ménage, plongeur, contrôleur dans un cinéma, membre d’un groupe de rock, comédien et metteur  en scène. Pendant toutes ces années, il a également écrit une quinzaine de pièces de théâtre, dont certaines furent diffusées sur France Culture, et quatre romans qu’il n’a jamais voulu envoyer à des éditeurs. San Perdido est sa première publication.
close

S’abonner à #La Lettre