Le CNL lance un appel à projet pour Lire en short 2016 | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 29.01.2016 à 11h58 (mis à jour le 29.01.2016 à 16h03) Jeunesse

Le CNL lance un appel à projet pour Lire en short 2016

Jusqu’au 20 février, chacun peut présenter au Centre national du livre son projet de promotion de la lecture chez les plus jeunes dans la perspective de la 2e édition de la fête du livre pour la jeunesse pour obtenir un soutien financier.

Dans la perspective de la deuxième édition de Lire en Short, qui se déroulera du 20 au 31 juillet 2016, le Centre national du livre (CNL) lance jusqu’au 20 février un appel à projet, qui permet à tout type de structures de présenter une idée d’animation autour de la lecture pour les jeunes. Les projets retenus obtiendront une labellisation et donc un soutien financier du CNL.
 
Souhaitée par Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, et organisée par le CNL, Lire en short, grande fête du livre pour la jeunesse, a attiré en 2015 plus de 300 000 enfants et familles, et fédéré plus de 1 600 événements gratuits.
 
Comment obtenir le soutien du CNL ?
 
Pour être labellisés par le CNL, ces projets événementiels doivent remplir plusieurs critères :
  • s’inscrire dans les dates de la fête
  • proposer des démarches originales et ludiques pour inciter à la lecture
  • mobiliser tous les publics, et spécifiquement le jeune public et les adolescents
  • développer des actions pour faire connaître l’univers d’auteurs et d’illustrateurs jeunesse
  • impliquer différents professionnels locaux de la chaîne du livre
  • programmer des animations de qualité, qui valorisent le livre et la lecture, ainsi que les auteurs et illustrateurs invités dont la rémunération doit être systématique lorsqu’ils participent aux animations (rencontres, débats, lectures…)
  • offrir la possibilité de lire sur place et gratuitement
  • témoigner de la réalisation d’opérations et/ou d’activités annuelles dans le domaine du livre et/ou de la jeunesse
Le règlement explique que peut participer toute personne morale, quel que soit son statut (association, librairie, bibliothèque, médiathèque, centre culturel et sportif, centre d’animations, collectivités, mairie...), dont le siège social et les animations sont situés sur le territoire français.
close

S’abonner à #La Lettre