L’autobiographie d'Oleg Sentsov condamné en Russie devient un best-seller | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, avec AFP, le 31.08.2015 à 15h30 (mis à jour le 31.08.2015 à 17h38) Ukraine

L’autobiographie d'Oleg Sentsov condamné en Russie devient un best-seller

Oleg Sentsov - Photo DR

L'autobiographie du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, opposant à l'annexion de la Crimée, est en rupture de stock en Ukraine, après sa condamnation en Russie à 20 ans de prison pour "terrorisme".

Le livre est commercialisé depuis juillet, mais c'est après la condamnation en Russie du réalisateur de 39 ans, Oleg Sentsov, que les ventes de son autobiographie s'envolent en Ukraine. Depuis l'énoncé le 25 août de sa condamnation à 20 ans de prison pour "terrorisme", et en signe de solidarité et pour soutenir la famille du réalisateur, les Ukrainiens achètent par dizaines l'histoire de son parcours, publiée aux éditions Laurus, tirée à 2 000 exemplaires et désormais en rupture de stock.

"Les gens nous appellent et nous écrivent, ils commandent cinq, dix, vingt exemplaires. Ils les offrent à leurs amis et en distribuent à ceux qui s'y intéressent", raconte à l'AFP Igor Skryl, responsable de la librairie Babouine qui vend cet ouvrage. "C'est un succès sans précédent", se félicite-t-il en ajoutant que la maison d'édition allait dans les semaines à venir tirer de nouveaux exemplaires pour faire face à toutes les commandes enregistrées.  

Oleg Sentsov était un réalisateur ukrainien prometteur, jusqu'à ce que la politique prenne le pas dans sa vie à la faveur de la contestation pro européenne du Maïdan à Kiev, qui a fait tomber le régime pro russe et l'annexion de la Crimée en mars 2014. En pleine occupation de la Crimée par des troupes russes, il organisait avec ses camarades des rallyes automobiles avec des drapeaux ukrainiens et continuait de prendre à cœur la cause ukrainienne même après l'annexion de la péninsule, quand la plupart des militants pro ukrainiens étaient déjà partis. 
 
Deux mois après l'annexion, le réalisateur a été arrêté chez lui puis incarcéré à Moscou dans la prison de haute sécurité de Lefortovo jusqu'au début de son procès. Oleg Sentsov a été reconnu coupable le 25 août par la justice russe d'avoir coordonné les activités d'un groupe de militants affiliés au mouvement paramilitaire ultranationaliste ukrainien, qui avaient pour mission d'attaquer les organisations pro russes et les infrastructures de Crimée.
close

S’abonner à #La Lettre