L'Aube et "Le 1" publient des entretiens de Nicolas Hulot | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 10.09.2018 à 16h38 (mis à jour le 11.09.2018 à 18h02) Parution

L'Aube et "Le 1" publient des entretiens de Nicolas Hulot

Nicolas Hulot - Photo COPIE D'ÉCRAN/FRANCE 2

En coédition avec l’hebdomadaire Le 1, les éditions de l'Aube publient, vendredi 14 septembre, l'ouvrage Ne plus me mentir, un recueil de deux entretiens avec l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire qui a démissionné le 28 août.
 

Deux semaines après la démission de Nicolas Hulot le 28 août, les éditions de l'Aube co-éditent avec l’hebdomadaire Le 1 un recueil de deux entretiens de l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire. Tiré à 20000 exemplaires, l’ouvrage de 96 pages sortira en librairie vendredi 14 septembre pour 9,90€ dans la collection "Le 1 en livre". Il rassemble la retranscription de l'interview de l'ancien ministre sur France Inter où il annonçait sa démission, suivie d'un entretien paru dans Le 1, le 18 juin 2018.

A l’annonce de cette parution, l’ancien ministre a affirmé sur Twitter ne prendre part à aucune publication à la suite de sa démission. "Je ne suis ni de près ni de loin associé à aucun projet éditorial et regrette vivement la récupération et la confusion entretenue par certains", a-t-il assuré.

Interrogée par Livres Hebdo, les éditions de l’Aube confirment qu'"il n’y a pas de droits d'auteur pour Nicolas Hulot" et que la retranscription s’est faite "avec l’autorisation de France Inter". La maison assure par ailleurs avoir informé l’ancien ministre et son cabinet de la parution.
 
La collection "Le 1 en livre", dirigée par Eric Fottorino, est le fruit d’une collaboration entre les éditions de l’Aube et l’hebdomadaire qu'il a créé. Elle compte plusieurs recueils d’entretiens avec les contributeurs de l’hebdomadaire, tel Erik Orsenna (Les vérités fragiles, paru le 23 août 2018), Leïla Slimani (Comment j’écris, mars 2018) ou encore Irène Frain (Il me fallait de l'aventure, janvier 2018).
close

S’abonner à #La Lettre