Un premier roman, un jour

Jean-Pierre Montal, "Les Années Foch" chez Pierre-Guillaume de Roux

Jean-Pierre Montal. - Photo DR

Jean-Pierre Montal, "Les Années Foch" chez Pierre-Guillaume de Roux

Tous les jours pendant l’été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire. Aujourd'hui, Les Années Foch de l’éditeur Jean-Pierre Montal.

Par Agathe Auproux,
Créé le 29.07.2015 à 16h00,
Mis à jour le 29.07.2015 à 16h00

"Charles Darrow, l’inventeur du Monopoly, est le seul à blâmer dans cette histoire". C'est la première phrase des Années Foch, premier roman de Jean-Pierre Montal, que publieront les éditions Pierre-Guillaume de Roux le 20 août.
 
Dans ce livre, le primo-romancier place d’abord l’intrigue en 1995, année où Pierre, 20 ans, part à Paris pour retrouver Anne, son amie d'enfance disparue depuis un an. Son enquête le mène avenue Foch où il rencontre Hélène, une prostituée, et Michel Damborre, un ancien publicitaire désabusé. L’auteur fait ensuite un bond dans le temps, jusqu’en 2020, année où son héros apprend le décès de Michel Damborre. Alors qu'il vit à New York, il revient à Paris et retrouve l'avenue Foch rénovée, ainsi que son passé.
 
Alexandre Fillon signe l’avant-portrait de Jean-Pierre Montal, éditeur passionné de rock, paru dans Livres Hebdo le 22 mai dernier. On apprend que l’auteur des Années Foch, originaire de Saint-Etienne, "a fait un détour par Lyon, le bac en poche, avant de se poser à Paris où il aime tout". Débrouillard, il place des piges au Parisien puis "pisse de la copie" dans la communication, fournissant affiches, slogans ou discours. Montal n’est pas le genre à cracher dans la soupe, il dit avoir croisé là non point des "têtes de cons" mais des gens "intéressants, drôles, cultivés."

Né en 1971, Jean-Pierre Montal est le co-fondateur des éditions Rue Fromentin. Il a publié en 2013 un essai remarqué : Maurice Ronet - Les vies du Feu Follet (éditions Pierre-Guillaume de Roux). Les Années Foch est son premier roman.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités