AUTEURS

Inscriptions ouvertes aux Etats généraux du livre Tome 2

Les auteurs revendiquent ce qu'ils estiment une juste part de la valeur de leur production dans la chaîne du livre

Inscriptions ouvertes aux Etats généraux du livre Tome 2

Consacrée au partage de la valeur et à la situation des auteurs, la deuxième cession des Etats généraux du livre organisée par le CPE se tiendra le 4 juin à la Maison de la poésie, à Paris.

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
Créé le 06.05.2019 à 21h03,
Mis à jour le 06.05.2019 à 22h00

Après une première journée en juin 2018 consacrée aux conséquences des réformes fiscales et sociales sur le statut et les revenus des auteurs, le Conseil permanent des écrivains organise le 4 juin prochain à la maison de la poésie à Paris les Etats généraux du livre Tome 2, dont les inscriptions sont ouvertes (inscription.egl@gmail.com). L’amphithéâtre ne compte que 160 places et s’était trouvé très vite rempli l’an dernier.
 
La matinée de cette cession sera consacrée à un point de situation des réformes en cours, et aux résultats des discussions ouvertes avec les pouvoirs publics, qui laissent les auteurs en attente sur de nombreux sujets : compensation pérenne de la hausse de la CSG, prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu, réforme des retraites, cotisation retraite et recouvrement des cotisations sociales par l’Urssaf.
 
Précarité grandissante

La seconde partie de la journée traitera du partage de la valeur entre les acteurs de la chaîne du livre, qui seront tous représentés : auteurs, mais aussi agents littéraires, éditeurs, diffuseurs-distributeurs et libraires.
 
Soulignant la précarité grandissante de leur situation, les auteurs revendiquent notamment 10% minimum de droits sur les ventes des livres imprimés, des outils leur permettant de disposer des informations concernant l’exploitation de leurs œuvres, et une amélioration des moyens consacrés à la promotion de leurs titres.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités