Iggy Pop et Michel Houellebecq se donnent la réplique | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 08.05.2018 à 14h00 Cinéma

Iggy Pop et Michel Houellebecq se donnent la réplique

Michel Houellebecq et Iggy Pop dans "Rester vivant: méthode" - Photo DR

Trois adaptations sortent en salles mercredi 9 mai: Rester vivant, Death Wish et Monsieur Je-sais-tout. Un dernier film rend hommage à Rosario Castellanos, l'une des plus grandes plumes de la littérature mexicaine.

Dans Rester vivant: méthode d'Erik Lieshout, Reinier van Brummelen et Arno Hagers, le chanteur américain Iggy Pop (I Wanna Be Your Dog, The Passenger) propose une méthode pour rester en vie dans un monde impersonnel. A partir de son expérience personnelle, il part dans une quête qui s'intéresse au rôle du poète, aux artistes en difficulté et aux problèmes de santé mentale.
 
Cette quête a aussi pour point de départ l'essai de Michel Houellebecq, Rester vivant: méthode (La Différence, 1991), un essai controversé sur l'art, la survie et la folie. L'ouvrage a été réédité chez Flammarion en 1997, en poche chez Librio (2015). Il a également été intégré au recueil Houellebecq, volume 1 (1991-2000) publié chez Flammarion en 2016 et dans la revue du Palais de Tokyo, coéditée avec Flammarion, à l'occasion de l'exposition conçue par l'écrivain en 2016.
 
Le documentaire, qui se veut être un "feel-good movie sur la souffrance", relate la rencontre entre Iggy Pop et Vincent, un célèbre sculpteur de 53 ans, campé par Michel Houellebecq. Les deux hommes se rencontrent, évoquent leur travail, leur admiration mutuelle ainsi que des luttes intérieures pour rester en vie.

 
 

Les autres sorties en salles du 9 mai 2018

Avec Monsieur Je-Sais-Tout, François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard adaptent La surface de réparation d'Alain Gillot. Ce premier roman publié chez Flammarion en 2015, réédité en gros caractères chez Feryane la même année et en poche chez J'ai lu le 2 mai 2018, a été récompensé des prix Sport-Scriptum et Jules Rimet. Il retrace l'histoire de Vincent Barteau, un entraîneur de foot de 35 ans, qui se voit confier la garde de son neveu, Léo, 13 ans, atteint du syndrome d'Asperger. Ce dernier se révèle être un gardien de but hors normes. Mais, au quotidien, si un geste ou une parole ne correspond pas à ses schémas mentaux, il est pris de panique.
 
Dans Death Wish, Bruce Willis campe le rôle de Paul Kersey, un père de famille. Chirurgien urgentiste, il mène une vie de rêve jusqu'au jour où sa femme est sauvagement tuée lors d'un cambriolage qui tourne mal et qui plonge sa fille dans le coma. Face à une enquête qui n'avance pas, il décide de se venger lui-même. Le film est adapté du roman éponyme de Brian Garfield, non traduit en France, qui a déjà inspiré cinq adaptations.
 
Considérée comme l'une des plus grandes plumes de la littérature mexicaine, Rosario Castellanos a inspiré Natalia Beristain Egurrola, qui lui consacre le biopic Los adioses. Romancière, poétesse et essayiste, Rosario Castellanos a fait résonner la voix des femmes dans une société dirigée par les hommes. Un seul de ses romans est disponible en France: Le Christ des ténèbres (Gallimard, 1994).

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre