Hugues de Saint Vincent, fondateur de Mango et Hugo & Cie, est mort | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 02.05.2018 à 16h11 (mis à jour le 04.05.2018 à 14h50) Disparition

Hugues de Saint Vincent, fondateur de Mango et Hugo & Cie, est mort

Hugues de Saint Vincent - Photo OLIVIER DION

Connu pour ses succès dernièrement en new romance, l’éditeur Hugues de Saint Vincent est décédé le 1er mai à l’âge de 60 ans.

La maison Hugo & Cie perd son fondateur. Agé de 60 ans, Hugues Robert de Saint Vincent est décédé mardi 1er mai d’un cancer. Il continuait de développer la maison créée en 2005 avec, notamment, le rachat des éditions Retrouvées en 2016 et le lancement d’un département poche en mai 2017.
 
Avant le projet "Hugo" lancé en 2005, l’éditeur diplômé d’HEC s’était illustré par la création du groupe Mango en 1990, après deux ans de direction éditoriale chez Dargaud. La maison était remarquée pour ses livres jeunesse, pratique et illustrés. Au début des années 2000, elle se diversifie et accueille les éditions Blanche, spécialisées dans l’érotisme et portées par Franck Spengler, le label Mots & Cie, sous la direction de Jean-Loup Chiflet, ainsi que les éditions Joëlle Losfeld et les Publications de l’école moderne française (PEMF) centrées sur la pédagogie Freinet.

En 2003, le groupe au chiffre d’affaires de 7 millions d’euros est racheté par Fleurus (filiale de Média Participations). Les relations sont tendues, à tel point que l’éditeur quitte le groupe à l’automne. Il créé deux ans plus tard Hugo & Cie, maison aux publications populaires et atypiques assumées.
 
"Hugo, une maison d’éditeurs!"
 
"Nous sommes avant tout un éditeur populaire, qui propose du divertissement", déclarait Hugues de Saint Vincent à Livres Hebdo en janvier 2016. Dès les débuts d’ Hugo & Cie, l’éditeur retrouve ses collaborateurs Jean-Loup Chiflet (Chiflet & Cie) et Franck Spengler (Blanche) dans la volonté de créer une "maison d’éditeurs".

D’abord centré sur les documents et le sport, le catalogue s’ouvre progressivement à la bande dessinée avec la collaboration d’Hervé Desinge et surtout, en 2014, à la "new romance" avec un label dédié à la romance érotique au sein d’Hugo Roman. Hugues de Saint Vincent cherche à "toucher un nouveau public, celui des 18-40 ans". Il rachète plusieurs séries anglo-saxonnes qui connaissent un franc succès comme Beautiful de Christina Lauren, After d’Anna Todd et, récemment, Calendar girl d’Audrey Carlan.

En 2016, Hugo & Cie s’est étoffé d’un label consacré au thriller grâce à Bertrand Pirel avant d’accueillir, en 2018, deux nouveaux directeurs de collection: Valérie de Sahb pour "New Life" ainsi que Philippe Hupp qui codirige avec Hervé Desinge les "Nouveaux mondes" consacrés aux littératures de l’imaginaire.

La maison s'est aussi diversifiée avec un département événementiel Hugo Events, propriétaire de plusieurs manifestations, du festival New Romance à des cross sportifs, en passant par Mister France.
close

S’abonner à #La Lettre