Bilan 2016

Etats-Unis : forte baisse des ventes de livres numériques

Photo OLIVIER DION.

Etats-Unis : forte baisse des ventes de livres numériques

Le marché américain des e-books enregistre une baisse de 16% en 2016 par rapport à 2015, selon une étude de Nielsen BookScan.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
avec Publishers Weekly,
Créé le 25.01.2017 à 16h58,
Mis à jour le 25.01.2017 à 17h00

Le marché des livres numériques a reculé de 16% en 2016 selon une étude de Nielsen BookScan, reprise par Publishers Weekly. Il représente désormais 23% des ventes de livres aux Etats-Unis, contre 27% en 2015.
 

Méthodologie

L’analyse de Nielsen BookScan est fondée sur les ventes réalisées par "plus de 30 éditeurs américains traditionnels" sur les 9 premiers mois de l’année, le quatrième trimestre étant estimé par l’institut. L’étude ne conserve donc pas les ventes réalisées à partir de l’auto-édition.
La fiction jeunesse est le secteur qui enregistre la plus forte baisse (-28%) en termes de ventes. Il pèse pour 10% du total des ventes du secteur contre 14% l’année dernière.
 
La fiction pour adulte régresse également avec une chute de 15% et perd trois points par rapport à 2015. Elle représente désormais 49% du total des ventes de cette catégorie. Même constat pour les essais dont les ventes ont reculé de 13% en 2016, soit 12% des ventes tous formats confondus (contre 15% l'an dernier).
 
Des prix trop élevés et moins de lectures sur liseuses
 
Selon Jonathan Stolper, directeur général de Nielsen, ce recul des ventes s’explique par l’augmentation des prix pratiqués sur les e-books. Il est passé de 3$ (2,79€) en 2015 à 8$ (7,44€) l’année suivante pour les 5 plus gros éditeurs américains (Hachette Books Group, HarperCollins, Macmillan Publishers, Penguin Random House et Simon & Schuster) alors qu’il est resté à 3$ pour les ouvrages auto-édités.
 
L’essoufflement des ventes des e-books s’expliquerait également par la multiplication des tablettes et des smartphones comme support de lecture. Le taux de lecteurs adeptes des liseuses est tombé à 24% au second trimestre 2016 contre 70% en 2011. Or, ce sont les propriétaires de liseuses qui achètent le plus de livres numériques.
 
Quoi qu'il en soit, les ventes de livres reliés, qui ont enregistré une hausse de 5%, surpassent celles des livres numériques en 2016.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités