Donald Trump veut éliminer les aides pour les bibliothèques, "again" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec publishers weekly, le 11.02.2020 à 20h28 (mis à jour le 12.02.2020 à 12h10) Etats-Unis

Donald Trump veut éliminer les aides pour les bibliothèques, "again"

Salle de lecture à la New York Public Library - Photo VINCY THOMAS

C'est la quatrième fois que Donald Trump tente d'asphyxier les bibliothèques américaines en touchant à l'organisme fédéral chargé d'allouer les aides.

Pour la quatrième année consécutive, le gouvernement de Donald Trump a proposé une suppression définitive de l’Institute of Museum and Library Service (IMLS), qui subventionne les bibliothèques.

Dans son plan budgétaire pour 2021, dont l’enveloppe est estimé à 4875 milliards de dollars, l’administration américaine propose de dynamiser les dépenses pour l’armée, les vétérans et la NASA, en faisant notamment des coupes dans les programmes sociaux et de santé, les affaires étrangères et l’aide aux pays en voie de développement, ainsi que dans la protection de l’environnement.

Le candidat à sa réélection voudrait réduire un déficit qui a explosé sous son mandat, pour atteindre les mille milliards en 2019. Cela correspond à 4,6 % du PIB, soit une hausse de 0,8 point sur un an, dépassant largement les prévisions les plus pessimistes.

Riposte payante

En n’allouant que 23 millions de dollars à l’IMLS, le gouvernement américain étoufferait financièrement l’institut, et sonnerait le glas des aides aux bibliothèques. Il souhaiterait également couper les aides du National Endowment for the Arts et du National Endowment for the Humanities, deux autres institutions fédérales chargées d’aider les organismes culturels, éducatifs et scientifiques.

Paradoxalement, ces trois dernières années, malgré les volontés politiques du président américain, les fons pour l’IMLS ont augmenté. Pour 2020, Donald Trump a même signé un budget supérieur de 10 millions de dollars par rapport à l’an dernier. Le Congrès ne suit pas les volontés présidentielles.

Cependant, la présidente de l’association des bibliothèques américaines (ALA), Wanda Brown, continue de prendre cette menace financière au sérieux. Elle annonce reprendre le lobbying auprès du Congrès pour défendre son budget. Elle invite aussi tous les bibliothécaires et usagers à écrire à leur député pour faire pression.
close

S’abonner à #La Lettre