Sur Twitter, Ivanka Trump s’attire les foudres des bibliothécaires | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec ATTN:, le 19.04.2017 à 16h09 (mis à jour le 19.04.2017 à 17h00) Etats-Unis

Sur Twitter, Ivanka Trump s’attire les foudres des bibliothécaires

Ivanka Trump - Photo DOMAINE PUBLIC

Les déclarations d'amour de la fille aînée de Donald Trump aux bibliothèques sur Twitter sont intervenues alors que le président américain a décidé de supprimer les aides allouées à l’Institute of Museum and Library Services (IMLS).

Ivanka Trump, l’aînée de la famille et conseillère spéciale de Donald Trump, a voulu saluer les bibliothèques dans un tweet publié le 14 avril à l’occasion de la semaine nationale des bibliothèques aux Etats-Unis, révèle le média américain ATTN:. "Cette semaine, nous honorons nos bibliothèques et nos bibliothécaires pour nous ouvrir les yeux sur le monde de la connaissance, de l’apprentissage et de la lecture !", a-t-elle écrit. 
 
Ce message a immédiatement provoqué l’ire des bibliothécaires américains, sous le choc de la décision de Donald Trump, le 16 mars, de supprimer les aides gouvernementales accordées à l’Institute of Museum and Library Services (IMLS), l’organisme fédéral chargé de soutenir financièrement les bibliothèques, les musées et les archives, de son projet de budget pour 2018. 

"Votre père veut couper les fonds fédéraux qui nous sont alloués mais merci pour le tweet", a réagi une bibliothécaire suite au tweet d’Ivanka Trump, en ajoutant le hashtag #SaveIMLS, littéralement "#Sauvonsl’IMLS".  "Merci de nous honorer, mais nous allons avoir de sérieux problèmes si votre père obtient ce qu’il veut. Des mots gentils ne paieront pas nos factures", écrit encore Emily Clasper, bibliothécaire à New York.  D’autres internautes ont répondu à l’aînée des Trump avec une certaine ironie. "Vous pouvez peut-être dire à votre père de ne pas supprimer les fonds alloués aux bibliothèques et de lire quelques livres sur l’histoire pendant que vous y êtes. Merci !", écrit une troisième bibliothécaire.
  Aux côtés des bibliothécaires, la présidente de l’Association des bibliothèques américaines, Julie Todaro, a publiquement réagi sur Twitter: "Nous sommes d’accord. Les bibliothèques font du bon boulot avec les fonds fédéraux que Donald Trump veut supprimer – Julie Todaro"
  Avant d’être appliqué, le projet de budget 2018 de Donald Trump doit encore être validé par le Congrès américain. 
close

S’abonner à #La Lettre