Afrique

Wole Soyinka, Nobel de littérature, quitte l'Amérique de Donald Trump

Wole Soyinka - Photo CHIDI ANTHONY OPARA - CC BY-SA 2.0

Wole Soyinka, Nobel de littérature, quitte l'Amérique de Donald Trump

L'écrivain nigérian qui avait déchiré son permis de résidence en décembre, s'est installé la semaine dernière en Afrique du Sud après plus de vingt ans passés aux Etats-Unis.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 03.04.2017 à 16h10,
Mis à jour le 03.04.2017 à 17h00

Tout a commencé le 1er décembre dernier: l'écrivain nigérian et prix Nobel de littérature Wole Soyinka avait déchiré sa carte verte (le permis de résidence permanente aux Etats-Unis) en réaction à l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Il déclare à l'époque : "Ça me faisait horreur de penser à ce qui allait se passer avec Trump.” Premier Africain (et unique lauréat noir encore aujourd'hui) à obtenir le prix Nobel de littérature en 1986, il enseigne dans plusieurs universités américaines. Il explique alors: "Quand j'ai fini (mes cours), j'ai jeté la carte et je me suis réinstallé au Nigeria.”

Finalement il s'installe en Afrique du sud, intégrant l'Université de Johannesburg où il participera au débat sur la décolonisation et l'africanisation du savoir dans le système éducatif sud-africain. L'annonce a été officialisée la semaine dernière.
 

Depuis la victoire du milliardaire américain, Wole Soyinka ne cesse d‘alerter l'opinion publique sur le danger qu'il représente. À l'occasion de la dernière édition de Livre Paris, il avait notamment confié à l'AFP que Donald Trump est "arrivé au pouvoir grâce aux a priori des autres”, en exploitant la "xénophobie latente”. Révolté, il ajoutait : "Je suis contre l'érection de murs, particulièrement dans les esprits des gens."

Du Nigeria à la Russie de Poutine et à la Chine, l'écrivain n'a jamais cessé de signer des appels, des pétitions ou d'élever la voix contre les dictatures ou les censures. Auteur d'une soixantaine de romans, pièces de théâtre et poèmes, il a été édité en France principalement chez Belfond et Actes sud.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités