Etats-Unis

65 auteurs adressent une lettre ouverte à Donald Trump

Rick Moody - Photo LAURENT NAKADATE

65 auteurs adressent une lettre ouverte à Donald Trump

Les auteurs et artistes s'associent à l'action de l'organisation PEN America contre le décret pris par Donald Trump à l’encontre des réfugiés et des ressortissants de pays musulmans.

J’achète l’article 1.50 €

Par Amélie Boutet,
Créé le 22.02.2017 à 15h35,
Mis à jour le 22.02.2017 à 16h00

65 auteurs et artistes se joignent à l’organisation PEN America, qui défend la liberté d’expression et favorise la fraternité littéraire internationale, pour adresser une lettre ouverte au président américain Donald Trump critiquant son décret qui interdit aux réfugiés et ressortissants de sept pays musulmans d’entrer aux Etats-Unis.

"Un dialogue interculturel vivant est indispensable dans la lutte contre la terreur et l'oppression, indique la lettre, publiée mardi 21 février par le New York Times. Empêcher les artistes internationaux de contribuer à la vie culturelle américaine ne rendra pas l'Amérique plus sûre et nuira à son prestige et à son influence internationale".

Parmi les signataires figurent les écrivains Paul Auster, Philip Roth, Margaret Atwood, Colm Toibin, Martin Amis, Zadie Smith ou encore Anne Tyler aux côtés de l’artiste plasticien Anish Kapoor, de la musicienne Rosanne Cash ou encore de la photographe Sally Mann.

"Maintenir la résistance vivante"

L'écrivain Rick Moody explique dans le quotidien new-yorkais qu'il espère que la lettre aide à "maintenir la résistance vivante". Celle-ci montre que le décret migratoire, signé le 27 janvier par le président américain à l’encontre des réfugiés et des ressortissants de pays dits "à risque" (Yémen, Iran, Somalie, Libye, Soudan, Syrie et Irak), a déjà un impact négatif sur la vie culturelle.

Le réalisateur iranien Asghar Farhadi, dont le film The Salesman est en lice pour un Oscar en langue étrangère, a déclaré qu'il ne participerait pas à la cérémonie ce week-end, afin de dénoncer les restrictions d'entrée aux Etats-Unis. Selon la lettre, le chanteur syrien Omar Souleyman pourrait aussi ne pas être en mesure de se produire à New York en mai.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités