Des affaires de famille au cinéma | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 11.12.2018 à 14h21 (mis à jour le 11.12.2018 à 15h00) Sorties en salles

Des affaires de famille au cinéma

Une affaire de famille

Le 12 décembre, Une affaire de famille, Palme d'or, Rémi sans famille, grand classique jeunesse, et Spider-Man new Generation, film d'animation brillant démêlent leurs problèmes d'identité et de liens familiaux dans les salles.

Une enfant "kidnappée" dans le film japonais d'Hirokazu Kore-eda, Une affaire de famille, Palme d'or au dernier festival de Cannes, une chronique douce-amère sur des laissés pour compte de la société japonaise séduit par la générosité de son propos et l'humanisme qui s'en dégage. Le cinéaste raconte ainsi cette famille sans histoire mais pas sans histoires. Une vieille dame, un couple, trois enfants mais aucun lien génétique entre eux contournent les règles imposées par la société pour survivre. Lattès a publié fin novembre le roman écrit par le réalisateur à partir de son scénario. Il est traduit par Corinne Atlan.
 

Kore-eda aura encore affaire avec la littérature dans son prochain film, La vérité, actuellement en tournage en France, avec Catherine Deneuve qui incarne une actrice dont l'autobiographie ravive les tensions avec sa fille (Juliette Binoche).

Un enfant vendu dans la production française d'Antoine Blossier, Rémi sans famille. Rémi est l'orphelin recueilli quand il était bébé puis vendu par ses parents adoptifs à un saltimbanque, Vitalis (Daniel Auteuil), qui vont finalement partir en quête de la véritable famille du gamin. Le récit est évidemment l'adaptation du roman Sans famille d'Hector Malot (1878), a déjà été transposé plusieurs fois au cinéma (par Marc Allégret en 1934 et André Michel en 1958) et surtout à la télévision (notamment avec la série animée manga diffusée dans les années 1980 en France). Le film est délciné en bande dessinée (chez Glénat), en album (en "bibliothèque rose" chez Hachette jeunesse), en réédition poche (Le livre de poche, Flammarion jeunesse, Archipoche).
 

Un jeune ado égaré dans Spider-Man New Generation, film animé issu de l'univers du super-héros Marvel. Non seulement, c'est l'un des meilleurs films animés américains de ces dernières années, mais il s'agit sans doute de la meilleure version cinématographique avec Spider-Man en héros. Le film est inspiré graphiquement, reprenant même les codes narratifs des comics à certains moments, et rendant hommage à Stan Lee, sous les traits d'un gérant de boutique de produits dérivés, et Steve Ditko, tous deux récemment disparus. Ici il y a plusieur Spider-Man, mais l'histoire se recentre sur le jeune Miles Morales, métis latino-afro-américain, qui se sent plus proche de son oncle que de son père tout en gérant ses mutations génétiques.

En bibliothèque verte, chez Hachette jeuneese, une novélisation (à partir de 10 ans) paraîtra la semaine prochaine. L'Histoire de Miles Morales paraît cette semaine chez Hachette jeunesse-Disney (à partir de 7 ans). Par ailleurs, chez le même éditeur, deux livres ludiques sont publiés. Miles Morales est paru une première fois dans la bande dessinée de Brian M. Bendis (Panini comics, 2016). Le troisième tome a été édité en juin.
 
Sony prévoit déjà une suite au film ainsi que des "spin-offs", notamment un autour de Spider-Gwen.

 
close

S’abonner à #La Lettre