Disparition

Décès du philosophe François Matheron

François Matheron - Photo DR/LA DÉCOUVERTE

Décès du philosophe François Matheron

Le spécialiste du philosophe Louis Althusser, François Matheron est décédé le 3 avril, à l’âge de 65 ans. Dans un livre témoignage L'homme qui ne savait plus écrire (2018, Zones) il avait partagé sa reconquête du langage et de l'écriture après un grave accident.

Par Dahlia Girgis,
Créé le 13.04.2021 à 18h03,
Mis à jour le 13.04.2021 à 18h20

Le philosophe François Matheron est décédé le 3 avril, à l’âge de 65 ans des suites du Covid-19. Il est notamment connu son travail autour du philosophe communiste Louis Althusser, mais aussi pour la parution de son livre témoignage L'homme qui ne savait plus écrire. Paru en 2018 aux éditions Zones, il retrace sa reconquête du langage et de l'écriture, après un accident vasculaire cérébrale en 2005.

Né à Paris en 1955, François Matheron est agrégé de philosophie. Il travaille et traduit les oeuvres du philosophe italien Antonio Negri dont L’Anomalie sauvage. Puissance et pouvoir chez Spinoza (éd. Amsterdam, 1982), et Le Pouvoir constituant. Essai sur les alternatives de la modernité (PUF, 1997). Il est également connu pour son analyse des théories du philosophie communiste Louis Althusser. Il a notamment édité plusieurs ouvrages de ses ouvrages tels que Ecrits philosophiques et politiques (Stock, Volume 1 et 2/1994-1998) ou Politique et histoire, de Machiavel à Marx : cours à l'Ecole normale supérieure, 1955-1972 (Seuil, 2006).

En 2000, François Matheron participe également à la fondation de la revue trimestrielle Multitudes. Située à gauche de l'échiquier politique, la ligne éditoriale couvre les théories du courant marxiste dit de "l'opéraïsme italien" et la pensée française radicale des années 1970. Défenseur du mouvement altermondialiste, Multitudes participe au Forum social européen de Paris.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités