Disparition

Décès de la bibliothécaire Marie-Thérèse Pereira-Salgado

La Bibliothèque Gulbenkian à Paris

Décès de la bibliothécaire Marie-Thérèse Pereira-Salgado

L’ancienne bibliothécaire, décédée à Paris le 22 février à 73 ans, a œuvré pendant quarante ans pour la bibliothèque de la Fondation Calouste-Gulbenkian de Paris (VIIe), qui compte l’un des plus importants fonds d’Europe dédié à la langue portugaise.

J’achète l’article 1.50 €

Par Léopoldine Leblanc,
Créé le 26.02.2018 à 22h37,
Mis à jour le 26.02.2018 à 23h00

Comment diriger une bibliothèque de 97000 documents ? L'ancienne directrice de la bibliothèque de la Fondation Calouste-Gulbenkian de Paris, Marie-Thérèse Pereira-Salgado, a relevé le défi pendant 40 ans avant sa retraite en 2007. Elle s’est éteinte le 22 février à Paris, à l’âge de 73 ans. Une cérémonie aura lieu le 1er mars, au cimetière du Père-Lachaise, à Paris (XXe).
 
Titulaire d’une maîtrise d’histoire et d’un DEA d’études brésiliennes et lusophones, elle débute comme bibliothécaire en 1965, année où la fondation d’art créée à Lisbonne installe une délégation française dans le 7e arrondissement de Paris. Dès 1976, elle devient la directrice de cette bibliothèque de recherche dédiée à la langue portugaise et les cultures lusophones. Elle y mène une active politique d’informatisation et d’acquisitions. A son départ à la retraite en 2007, la bibliothèque regroupe un fonds plus de 90000 documents, essentiellement dans le domaine des sciences humaines et sociales
 
"C’est elle qui a commencé les conférences et mis en place une programmation riche", confie Isabel de Barros, l’une des cinq bibliothécaires actuelles, à l’époque recrutée par l’ancienne directrice en 1993. "C’est aussi elle qui a développé tous les projets de mise en ligne dans les années 2000 pour que, lorsqu’on fasse une recherche au Portugal, on soit référencé", ajoute-t-elle. Depuis, le fonds est disponible auprès de deux catalogues collectifs, l’un portugais et l’autre français, respectivement Porbase (Base nacional de dados bibliograficos) et le Sudoc (Catalogue du système universitaire de documentation).
 
Parallèlement à ces activités de directrice, Marie-Thérèse Salgado était présidente de l’Association culturelle pour les études portugaises à Paris (ACEP) depuis 1983, une association pour promouvoir l’enseignement de la langue portugaise. "Elle a beaucoup œuvré pour l’apprentissage du portugais en France en permettant aux enfants luso-descendants de valider des examens d’acquis en histoire et civilisation portugaise avec l’ambassade du Portugal", explique Isabel de Barros.
 
"Créer des ponts avec le monde francophone"
 
Née au Portugal, l’ancienne directrice bénéficie de la double nationalité et s’implique pour que les jeunes puissent apprendre ou découvrir la langue et culture portugaise. Depuis, la bibliothèque qui compte le plus important fonds lusophone d’Europe, en dehors de la bibliothèque nationale de Lisbonne, a continué dans cette voie avec l’initiative de plusieurs projets adressés aux jeunes, en plus d'une diversification de ses acquisitions et d'une ouverture aux autres pays lusophones. Depuis 2016, l'actuelle directrice, Mme Medeiros, assure vouloir réformer la politique documentaire "en achetant les nouveautés qui sont publiées sur l’Angola, Mozambique, le Cap Vert, Macao, etc", les anciennes colonies du Portugal.

La même année est lancée un cycle nommé "Les carrefour de l’information". "Ce cycle n’a rien à voir avec les études lusophones, explique l'actuelle directrice. Il concerne les métiers de la bibliothèques et les archives en partenariat avec les Editions du cercle de la librairie et l’Enssib. On doit maintenir les activités du monde lusophone, mais on est aussi en train de créer les ponts avec le monde francophone."

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités