"Chanson douce" de Leïla Slimani lancé en Chine | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, à Pékin, le 24.08.2017 à 20h16 (mis à jour le 24.08.2017 à 21h00) Littérature

"Chanson douce" de Leïla Slimani lancé en Chine

L'écrivain Li Er, la traductrice Yuan Xiaoyi et Delphine Halgand (Ambassade de France) à la foire du livre de Pékin pour le lancement en Chine du Goncourt 2016 - Photo F.PIAULT/LH

Le roman couronné en 2016 par le prix Goncourt est publié par Zhejiang Literature&Arts avec un premier tirage de 20000 exemplaires. 

Publié en fin de semaine en Chine par Zhejiang Literature&Arts, la traduction en mandarin de Chanson douce, de Leïla Slimani (Gallimard), le roman lauréat du Prix Goncourt 2016, a fait l'objet d'un lancement professionnel officiel, jeudi 24 août à la foire internationale du livre de Pékin (BIBF).

Devant une vingtaine de journalistes et de professionnels, et en présence de l'écrivain Li Er, lui-même traduit en France chez Picquier, et de la traductrice du roman, Yuan Xiaoyi, renommée notamment pour ses traductions de JMG Le Clézio et de Marguerite Duras, Delphine Halgand, attachée culturelle à l'ambassade de France à Pékin, chargée du livre et du débat d'idées, a souligné la portée de l'ouvrage de l'écrivaine franco-marocaine, déjà vendu dans 37 langues.
La PLV est prête pour le lancement en Chine du Goncourt 2016. - Photo F.PIAULT/LH

La version chinoise de Chanson douce fait l'objet d'un premier tirage en chinois de 20000 exemplaires, un chiffre élevé pour un roman français. "Nous espérons passer le cap des 50 000 ventes", indique Li Can, directrice adjointe de la planification éditoriale chez Zhejiang Literature&Arts. La maison publiera dans un second temps, en janvier 2018, Dans le jardin de l'ogre, le roman qui a fait connaître l'auteure en France, également publié chez Gallimard.

Invitée par l'Institut français, Leïla Slimani fera une tournée en Chine du 8 au 20 mars, à l'occasion à la fois de la journée mondiale des droits des femmes et du Mois de la francophonie en Chine, au cours duquel elle se rendra dans trois villes dont Pékin et Shanghai.

Zhejiang Literature&Arts, qui publie régulièrement de la littérature française, a par ailleurs également acquis les droits de traduction en Chine de Le garçon, de Marcus Malte (Zulma), Prix Femina 2016.
close

S’abonner à #La Lettre