Cédric O en charge de la politique numérique du gouvernement | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 01.04.2019 à 14h20 (mis à jour le 01.04.2019 à 15h01) Politique

Cédric O en charge de la politique numérique du gouvernement

Cédric O - Photo DR/COPIE D'ÉCRAN

Trois trentenaires fidèles du chef de l'Etat ont été nommés au gouvernement dimanche 31 mars.

Le gouvernement d'Edouard Philippe a procédé à un léger remaniement suite aux départs de Nathalie Loiseau, désormais tête de liste de LREM pour les élections européennes, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi, qui se disputent la tête de liste du parti présidentielle pour les élections municipales parisiennes.

Mounir Mahjoubi a été remplacé par Cédric O au Secrétariat d'Etat chargé du numérique, rattaché à Bercy. Né le 18 décembre 1982, frère de Delphine O, suppléante de M. Mahjoubi dans la deuzième circonscription de Paris, Cédric O est diplômé d'HEC et a longtemps suivi Dominique Strauss-Kahn, aux côtés de Benjamin Griveaux, Stanislas Guérini et Ismaël Emelien avant de participer à la création du "think tank" Terra Nova puis de devenir conseiller parlementaire de Pierre Moscovici, qu'il rejoint au ministère de l'Economie et des finances sous la présidence de François Hollande. Il rallie Emmanuel Macron dans sa quête présidentielle, où il est trésorier de sa campagne, avant d'être nommé conseiller au président de la République chargé des participations publiques et de l'économie numérique.

Parmi ses chantiers, figureront l'attractivité de la "FrenchTech", la lutte contre la fracture numérique, la numérisation des services publiques, les investissements dans l'intelligence artificielle et la régulation des réseaux sociaux face aux infox et aux discours de haine.

Benjamin Grivaux a laissé la place à Sibeth Ndiaye, 39 ans, au Secrétariat d'Etat chargé du porte-parolat du gouvernement. Elle est une fidèle du mouvement politique depuis ses débuts et a été la conseillère presse et communication - souvent critiquée - du chef de l’Etat depuis son accession à l'Elysée.

Enfin le poste de secrétaire d’Etat aux affaires européennes a été confié à la députée de l'Essonne Amélie de Montchalin, 33 ans, elle ausssi diplômée d'HEC. Cette proche de Valérie Pécresse, juppéiste au sein de l'UMP, avant de passer à LREM, était la coordinatrice du groupe parlementaire majoritaire pour la commission des finances et la Première Vice-présidente du groupe LREM à l'Assemblée nationale.
close

S’abonner à #La Lettre