Bologne remet ses Prix Strega et récompense les éditeurs de l'année | Livres Hebdo

Par Claude Combet, à Bologne, le 04.04.2019 à 21h28 (mis à jour le 04.04.2019 à 22h00) Foire du livre jeunesse

Bologne remet ses Prix Strega et récompense les éditeurs de l'année

Photo CLAUDE COMBET

Aux côtés des célèbres BolognaRagazzi et du prix Alma, la manifestation a décerné les prix Strega, les "Goncourt" pour la jeunesse, et a récompensé le meilleur éditeur de l’année sur chaque continent.
 

Après le prix Alma, les participants à la 56e Foire du livre de jeunesse de Bologne se sont réunis une nouvelle fois le mercredi 3 avril à 14 h 30 au Café des illustrateurs pour la proclamation des prix Strega Jeunesse, l’équivalent d'un Goncourt Jeunesse, organisés par la Foire du livre de Bologne, les Fondations Bellonci et Strega Alberti Benevento, avec le Centre pour le livre et la lecture. 110 classes en Italie et à l’étranger (contre 83 en 2018) ont voté: les primaires avec leur classe et les collégiens individuellement. Ils ont choisi, pour la 4eannée, un titre parmi ceux de la sélection établie par des spécialistes, dans la catégorie 6-10 ans et un dans la catégorie 11-15 ans. 

Deux auteurs italiens ont été distingués. Luca Doninelli remporte le prix dans la catégorie 6-10 ans avec Tre casi per l’investigatore Wickson Alieni (Bompiani). Il est arrivé devant Il fantastico viaggio di Stella, de Michelle Cuevas (De Agostini), Una capra sul tetto, d’Anne Fleming (Mondadori Ragazzi, paru en France sous le titre Une chèvre sur le toît chez Magnard Jeunesse), Lo sbarco di Tips, de Michael Morpurgo (Piemme) et Olla scappa di casa, d’Inguun Thon (Feltrinelli). 

De son côté Guido Scardoli remporte le prix dans la catégorie 11-15 ans avec The stone. La settima pietra (Piemme). Il précède Le volpi del deserto, de Pierdomenico Baccalario (Mondadori Ragazzi), Come ho scritto un libro per caso, d’Annet Huizing (La nuova frontiera Junior, traduit en France en 2016 chez Syros sous le titre Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte), Lena, Trille e il mare, de Maria Parr (Beisler, paru en France sous le titre Foot et radeaux à gogo en 2018 chez Thierry Magnier) et Capriole sotto il temporale, de Katherine Rundell (Rizzoli Ragazzi). 

Un prix a aussi été remis à Anna Becchi pour sa traduction du néerlandais de Come ho scritto un libro per caso, d’Annet Huizing (La nove frontiera Junior). 

Parallèlement le lundi 1eravril ont été proclamés les prix BOP (Bologna Prize Best Children’s Publishers of the year), qui récompensent le meilleur éditeur de l’année de chacun des cinq continents. La maison portugaise Orfeu negro a reçu le prix pour l’Europe, la Canadienne Comme des géants, celui pour l’Amérique du nord, l’Argentine Limonero pour l’Amérique centrale et l’Amérique du sud, la Taïwannaise Locus Publishing Company pour l’Asie, la Ghanéenne Sub-Saharan Publishers pour l’Afrique, et l’Australienne Scribble Kids’Books pour l’Océanie. 
 
close

S’abonner à #La Lettre