Les trois « hot books » de Bologne | Livres Hebdo

Par Claude Combet, à Bologne, le 03.04.2019 à 18h24 (mis à jour le 03.04.2019 à 19h00) Foire de Bologne

Les trois « hot books » de Bologne

Trois titres destinés aux 8-12 ans, que les éditeurs du monde entier se disputent, alimentent les conversations à la 56e Foire du livre de jeunesse de Bologne.

"Il n’y a plus de "hot books" à Bologne" se plaignent les éditeurs du monde entier. Pourtant, les Anglo-Saxons aiment toujours s’enflammer pour un livre et faire monter les enchères. C’est du côté des "middle grade" (les 8-12 ans), segment qui a le vent en poupe dans le monde entier, que les éditeurs se battent. 

Premier volet d’une trilogie fantastique, Amari et les frères de la nuit (Amari and the night brothers) de B. B. Alston, est le livre dont les éditeurs voudraient faire le nouvel Harry Potter. L’auteur a été découvert sur le Twitter des auteurs, #DVPit (qui "pitchent" aux agents une fois par an). Il met en scène Amari, 13 ans, qui part sur les traces de son frère aîné disparu et dont elle va découvrir qu’il a intégré le très secret Bureau des affaires surnaturelles. La trilogie a été préemptée par Bayard avant la foire auprès de L’autre agence, qui représente en France Bent agency. L’éditeur américain HarperCollins a battu des records et acheté la trilogie pendant la foire de Bologne pour un montant à sept chiffres. Elle a aussi été achetée par l’Allemagne (Harper/Dragonfly), le Brésil (Companhia das letras), le Danemark (Carlsen), l’Espagne (RBA Libros), la Finlande (Otava), la Hongrie (Maxim), Israël (Keta Books), l’Italie (DeA Planeta), la Norvège (Gyldendal) et les Pays-Bas (HarperCollins Hollande). Six autres pays sont sur les rangs et les droits d’adaptation au cinéma sont en cours de négociation. 

Le premier roman de Kereen Getten fait l’ouverture de The Bookseller. Inspiré de son enfance en Jamaïque, il raconte l’histoire de Clara, 12 ans, qui a tout oublié de l’été précédent et dont la vie est bouleversée par l’arrivée d’une jeune fille sur l’île. L’éditeur américain Delacorte (Penguin Random House) l’a acquis pour un montant à six chiffres et le publiera début 2021 sous le titre Storm girl. L’éditeur britannique Pushkin Press l’a acheté aux enchères et le publiera à la même date sous le titre The last girl on Sycamore Hill

Enfin, du côté "people", Angelina Jolie et Amnesty International ont annoncé à Bologne qu’ils collaboraient sur un livre pour les enfants, sur le sujet de la déclaration des droits de l’enfant de l’ONU. Le livre sera basé sur le travail de l’Open University Children’s Research Center, qui interrogera les jeunes sur ce que les droits des enfants signifient pour eux, sur les droits qu’ils considèrent comme les plus importants et sur ce qu’ils aimeraient voir dans le livre. Il sera enrichi par des illustrateurs du monde entier, "qui donneront vie aux droits de l’enfant en montrant comment les jeunes se battent pour eux, à travers des exemples de la vie réelle". Angelina Jolie en signera la préface. L’agence Curtis Brown, représente le projet.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre