Bilan

L’ancien président des États-Unis d’Amérique, Barack Obama est en tête des ventes de livres aux États-Unis en 2020 avec Une terre promise (Fayard), premier volume de son autobiogtaphie. Les ventes ont atteint des scores impressionnants puisque l’ouvrage s’est vendu à près de 2,6 millions d’exemplaires
 
En 2020, les figures politiques américaines séduisent les lecteurs américains. Sur les 25 meilleures ventes, trois livres abordent la présidence de Donald Trump : Rage de Bob Woodward (non traduit), La pièce où ça s'est passé de John Bolton (Talent Editions), Trop et jamais assez de Mary L. Trump. (Albin Michel). Cumulés ces trois ouvrages ont été écoulés à 2,6 millions d'exemplaires.
 
Plusieurs ouvrages sur la justice sociale et les inégalités raciales ont atteint le top 25 de l’année. En tête, le best-seller Caste d’Isabel Wilkerson (non traduit) suivi de How to be an Antiracist d’Ibram X. Kendi (non traduit) et Fragilité blanche: ce racisme que les blancs ne voient pas de Robin DiAngelo. (Les Arènes). Les livres politiques et les livres liés à des sujets de justice sociale ont contribué à augmenter les ventes de non-fiction pour adultes de 4,8 % par rapport à 2019.
 
Parmi les plus grands succès de l’année, on retrouve également de nombreux livres jeunesse ou young adult comme Hunger Games: la Balade du Serpent et de l'oiseau chanteur de Suzanne Collins (Pocket Jeunesse Junior) avec 1,2 million d'exemplaires, Midnight Sun de Stephenie Meyer (Hachette Romans) avec 1,3 million d'exemplaires , Super Chien de Dav Pilkey (non traduit) et Journakl d'un dégonflé, vol. 15: Le grand bain de Jeff Kinney (Seuil jeunesse).
 
Record historique des ventes en 2020
 
Le livre imprimé a bien survécu à la pandémie de Covid-19 et aux confinements durant l’année 2020. Les ventes de livres imprimés ont progressé de 8,2% en 2020 aux Etats-Unis par rapport à 2019, selon un rapport de l’institut NPD BookScan. Soit la hausse la plus importante depuis 2010.

Pour l’année entière, les ventes ont atteint 750,9 millions d’ouvrages vendus sur le territoire américain contre 693,7 millions l'année précédente, soit une augmentation de 57,2 millions d’exemplaires, sans que cela ne bénéficie réellement aux libraires. Les ventes en lignes et les ventes hors des librairie ont largement compensé le déclin des ventes dans les librairies physiques.

Principalement touchées par les fermetures des établissements, les familles se sont réfugiées dans la fiction jeunesse, qui a terminé l’année 2020 avec une augmentation de 23,1 %. La gausse est encore plus phénoménale (+ 55,5%) pour le secteur Education/référence/langue.
 
En 2020, l’ensemble des ventes a vécu une période unique avec une augmentation quasi continue pour toutes les catégories. La fiction pour enfants a ainsi enregistré une croissance de 11%. Les documentaires ont bondi de 38,3 %. Et les fictions pour adultes sont en hausse de 6%
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités