Rapport

Etats-Unis: les ventes de livres imprimés ont baissé de 1,3% en 2019

Une librairie Barnes & Noble à New York, sur Union Square. - Photo VINCY THOMAS

Etats-Unis: les ventes de livres imprimés ont baissé de 1,3% en 2019

Environ 10 millions d’ouvrages imprimés de moins ont été vendus en 2019 outre-Atlantique par rapport à 2018, selon un rapport de NPD BookScan.

J’achète l’article 1.50 €

Par Nicolas Turcev,
Créé le 14.01.2020 à 17h31,
Mis à jour le 14.01.2020 à 18h01

Les ventes de livres imprimés ont chuté de 1,3% en 2019 aux Etats-Unis par rapport à 2018, selon un rapport de l’institut NPD BookScan relayé par Publishers Weekly. En valeur absolue, il s’est vendu 689,5 millions d’ouvrages sur le territoire américain en 2019, contre 698,4 millions l'année précédente, soit une baisse de 8,9 millions d’exemplaires.
 
Un tel déclin était attendu par les professionnels du secteur, pour lesquels 2018 a été une année particulièrement fructueuse grâce à la parution de nombreux bestsellers dans la catégorie essai politique. Tous les trois traduits en France, Devenir de Michelle Obama (Fayard, 2018) et les livres sur la présidence Trump —Le feu et la fureur de Michael Wolff (Robert Laffont, 2018) et Peur de Bob Woodward (Seuil, 2018)— cumulaient à eux seuls quelques 5 millions d’exemplaires vendus.

La fiction pour adulte recule

Logiquement, les ventes dans la catégorie "histoire/loi/politique" ont chuté de 9,9% en 2019. Même constat du côté des ouvrages biographiques, dont les ventes sont en baisse de 9,4%. En revanche, le segment bien-être a connu une hausse de 11,4%, en partie grâce au succès de Girls, Stop Apologizing de Rachel Hollis (non traduit). Girl, Wash Your Face, son précédent livre, s’était écoulé à plus de 800000 exemplaires aux Etats-Unis en 2018.
 
En 2019 encore, la littérature générale pour adulte a reculé aux Etats-Unis, avec une baisse de 2,9% des unités vendues. Un résultat en partie compensé par la hausse des performances du secteur du roman graphique (+16,1%) et de l’horreur (+16,6%). En plus mauvaise posture, le segment de la science-fiction s’effondre, avec un recul de 19,7% des unités vendues, suivi de près dans sa chute par le western (-17,2%) et la romance (-12,4%).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités