Auteurs et illustrateurs jeunesse "déplumés" à Montreuil | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, à Montreuil, le 29.11.2017 à 21h33 (mis à jour le 29.11.2017 à 22h00) Manifestation

Auteurs et illustrateurs jeunesse "déplumés" à Montreuil

La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse a réuni une cinquantaine de manifestants parés de plumes colorées lors de l’inauguration du Salon du livre et de la presse jeunesse, mercredi 29 novembre, à Montreuil. Si le rassemblement "Plume pas mon auteur" est resté festif, il vise à alerter sur la précarisation alarmante des créateurs du secteur.

"Plume pas mon auteur" lit-on sur les stickers collés au buste de la cinquantaine de manifestants rassemblés sur le stand de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse lors de l’inauguration du Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ), ce mercredi 29 novembre, à Montreuil.

Vêtus de boa de plumes colorées, les créateurs jeunesse ont déambulés dans le Salon pour dénoncer la précarisation alarmante de leur métier aux sons du slogan: "Pas d’auteurs, pas de livres, laissez-nous nos plumes pour vivre !" . Le cortège de manifestants a regroupé des auteurs et illustrateurs de la Charte ainsi que des lecteurs et des membres actifs de l’ATLF, du Snac BD, de la Voix des Blogueurs, de la SGDL et encore du festival Central Vapeur.
 
Samantha Bailly, présidente de La Charte, et Roland Garrigue, illustrateur - Photo L. LEBLANC
Dégradation des conditions du métier

"Nous manifestons sous notre statut de déplumés", ironise Samantha Bailly, présidente de la Charte. "L’étude de 2016 du ministère de la Culture et du CNL atteste du différentiel entre les auteurs jeunesse et adultes", rappelle la jeune femme qui insiste sur la "dégradation" des conditions du métier pourtant "premier dans la chaîne du livre". "On cotise beaucoup plus mais on gagne beaucoup moins", ajoute-t-elle en référence à la récente hausse de la CSG.
 
Le rassemblement festif a attiré l’attention de Françoise Nyssen venue rencontrer les membres de la Charte dans l’après-midi. "On a eu une écoute attentive de la ministre", confie Samantha Bailly. La ministre a d’ailleurs annoncé, à l’occasion de la remise des Pépites de Montreuil, le lancement à venir d’une étude sur la littérature jeunesse et ses auteurs.

La ministre de la Culture a également réaffirmé les liens qui unissent son ministère et l’Education nationale pour la défense de la lecture. Elle a profité de sa visite pour dévoiler les dates du prochain "Partir en livre", qui aura lieu du 11 au 22 juillet 2018, et la tenue du premier Fablab pour le Pass Culture, le 18 décembre à la MC 93 de Bobigny.
 
Samantha Bailly prendra la parole sur les conditions des auteurs et illustrateurs jeunesse, samedi 2 décembre à 13h sur la scène "Décodage" du salon.
close

S’abonner à #La Lettre