Assassin et poète dans les salles pour Noël | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 20.12.2016 à 15h13 (mis à jour le 20.12.2016 à 16h00) Cinéma

Assassin et poète dans les salles pour Noël

Michael Fassbender dans Assassin's Creed et Adam Driver dans "Paterson"

Le jeu vidéo Assassin's Creed, décliné depuis longtemps en romans ou BD, s'aventure sur le grand écran, avec Michael Fassbender. A l'opposé du spectre cinématographique le sublime Paterson, de Jim Jarmusch, avec Adam Driver, est un éloge aux poètes et au temps qui passe.

Deux films radicalement différents sortent en salles ce mercredi 21 décembre: un blockbuster d'action inspiré d'un jeu vidéo et un film d'auteur pointu, éloge de la contemplation et de la poésie.

Assassin's Creed, réalisé par Justin Kurzel, avec le duo de son précédent film Macbeth Michael Fassbender et Marion Cotillard, est adapté des jeux vidéos d'Ubisoft. Cela fait 9 ans que le studio français décline cette série vidéoludique à succès, vendue à plus de 100 millions d'exemplaires. Le film, qui a coûté autour de 200 millions de $, est l'hsitoire de Callum Lynch. Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, il revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle. Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers.

Cette franchise a aussi été dérivée en livres et publications ludiques. Hugo image publie des agendas et calendriers. Les Deux Royaumes édite une série de bandes dessinées scénarisées par Eric Corbeyran et illustrée par Defali. Romans (chez Bayard jeunesse), mangas (chez Ki-oon), novélisations sortent régulièrement en librairie. Milady publie un livre sur les coulisses du film le 21 décembre puis le roman du film le 6 janvier 2017 tandis que Bragelonne édite Assassin's Creed : Heresy le 15 février. Enfin, les Deux Royaumes viennent d'éditer un beau livre illustré sr le sutudi créateur des Lapins crétins et de Prince of Persia, Ubisoft, 30 ans de création depuis 1986 de Patrick Hellio.
 

Paterson ne manipule pas les époques ni le temps. Dans le nouveau film de Jim Jarmusch, en compétition au dernier festival de Cannes, Adam Driver incarne Paterson, un chauffeur de bus qui se complait dans sa routine, l'écriture de ses poèmes et les douces fantaisies de son épouse (Golshifteh Farahani). On suit sa vie durant une semaine. Mais un jour, la routine déraille à cause de son bus et de son chien. 

Les poèmes imaginés par Paterson s'incrustent ainsi à l'écran. Ils sont en fait rédigés par Ron Padgett, poète contemporain américain. L'éditeur nantais Joca Seria a publié deux de ses recueils, Le grand quelque chose (2010) et On ne sait jamais (2012). Le film est aussi un hommage assumé à l'écrivain Williams Carlos Williams, originaire de la ville de Paterson (New Jersey) où réside Paterson. Bourgois a publié la plupart de ses romans. 

Enfin, signalons la sortie de Jim Jarmusch, une autre allure signé Philippe Azoury (Capricci, 5 janvier 2017), analyse et décuverte de l'œuvre d'un des réalisateurs les plus singuliers et fascinants du cinéma américain. L'auteur résume à la fois le film et la filmographie du cinéaste avec cette phrase: "Ce n'est pas au monde d'encercler le poème, mais au poème de contenir la totalité du monde."
 
close

S’abonner à #La Lettre