Arte fait le bilan de l’année culturelle dans l’émission "Déjà vu" | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 05.07.2019 à 14h58 (mis à jour le 05.07.2019 à 15h00) Médias

Arte fait le bilan de l’année culturelle dans l’émission "Déjà vu"

La nouvelle émission culturelle d'Arte, Déjà vu, sera diffusée chaque dimanche à partir du 7 juillet - Photo DR

Tout au long de l’été, la chaine franco-allemande va diffuser une série d’émissions de décryptage qui reviendra sur l’actualité culturelle de ces douze derniers mois.

A partir du 7 juillet, Arte lance une nouvelle émission culturelle consacrée au décryptage des événements et des œuvres qui ont marqué les esprits sur l’année écoulée. Intitulé "Déjà vu" et imaginé par le journaliste Philippe Collin, le programme sera diffusé chaque dimanche à 19h10 jusqu’au 25 août et sera disponible en replay sur arte.tv. Au moins quatre émissions seront consacrées au livre.
 
L’épisode du 14 juillet sera dédié à la sortie de Sérotonine (Flammarion) de Michel Houellebecq, ainsi qu’au nazisme en littérature. L’émission du 11 août fera la part belle aux femmes écrivaines, plus particulièrement à celles qui ont été incarnées au cinéma, telle Colette dans le biopic de Wash Westmoreland paru en janvier dernier. Enfin, le segment du 18 août s’intéressera à l’anonymat en littérature à travers l’analyse de l’adaptation en série du bestseller L'amie prodigieuse d’Elena Ferrante (Gallimard, 2014) et de son roman Frantumaglia publié en janvier dernier chez Gallimard.
 
"Ce qui est arrivé hier est instantanément périmé. Voilà ce que le rythme de l’actualité culturelle voudrait nous faire croire. Pourtant, face à une œuvre, un artiste, un phénomène artistique ou un courant culturel, nous avons souvent une impression de familiarité, un sentiment de reconnaissance," déclare Arte dans un communiqué. Pour expliquer l’origine de ce sentiment, l’émission tentera de "repérer, de contextualiser une œuvre ou un phénomène, de les replacer dans un courant dont ils sont consciemment ou non les héritiers."
close

S’abonner à #La Lettre