Yuval Noah Harari condamne la version russe de "21 leçons pour le XXIème siècle" | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 08.08.2019 à 18h39 (mis à jour le 08.08.2019 à 19h01) censure

Yuval Noah Harari condamne la version russe de "21 leçons pour le XXIème siècle"

Yuval Noah Harari a publié "21 leçons pour le XXIè siècle" chez Albin Michel en 2018.

Le philosophe israélien Yuval Noah Harari, qui a reconnu en juillet avoir amendé la traduction russe de ses 21 leçons pour le XXIème siècle, a toutefois condamné des modifications dont il n’était pas à l’origine, notamment la dédicace de son livre.
 

L’historien et penseur israélien Yuval Noah Harari, auteur des 21 leçons pour le XXIè siècle a condamné la modification de la dédicace de l’ouvrage dans sa version russe. Originellement dédié "à son mari Itzik", l’ouvrage a été publié en russe en étant dédié "à son partenaire. "Ce n’est absolument pas une modification que j’aurais autorisée. L’une des raisons pour lesquelles je voulais toucher un public russe, c’est que je suis un auteur ouvertement gay et intellectuel" a-t-il ajouté dans une interview au Times.
 
La version russe de son ouvrage a également été publiée après suppression des références de l’auteur à la "conquête" russe de la Crimée. "On m’a dit que lorsque je parle de la conquête russe de la Crimée, le mot "conquête" a été remplacé par "réattachement", si c’est vrai je m’oppose fermement à ces modifications non autorisées".

Corrections assumées
 
Accusé en juillet d’avoir modifié la traduction russe d’un passage de son ouvrage sur Vladimir Poutine afin d’échapper à la censure, le philosophe avait finalement reconnu les faits en expliquant que ladite censure ne l’aurait effectivement pas laissé publier son texte en version originale. Plutôt que de prendre en exemple les mensonges de Vladimir Poutine pour parler de "post-vérité", il a choisi le président américain Donald Trump et ses 6000 assertions fausses depuis le début de son mandat.

L’écrivain a précisé qu’il ne s’agissait dès lors que des seules modifications qu’il avait autorisées, rapporte le Guardian et qu'il allait faire de son mieux pour les corriger. Il précise dans le quotidien britannique: "Les adaptations tiennent compte de différents contextes culturels, religieux et politiques. Si je le pouvais, je réécrirais mes livres à partir de zéro pour chaque pays, mais je ne peux évidemment pas. Lorsque je fais des adaptations, mon principe directeur est d’adapter les exemples que j’utilise pour expliquer mes idées, sans jamais les changer."

21 leçons pour le XXIè siècle est paru en France chez Albin Michel en septembre 2018. Toujours classé parmi les 50 meilleures ventes d'essais et documents, le livre, traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat, s'est vendu à plus de 160000 exemplaires.
close

S’abonner à #La Lettre