Une sélection « romantique et politique » pour le 72e Festival de Cannes | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 18.04.2019 à 15h39 (mis à jour le 18.04.2019 à 17h34) Cinéma

Une sélection « romantique et politique » pour le 72e Festival de Cannes

L'affiche officielle de la 72e édition du Festival de Cannes, en hommage à Agnès Varda - Photo FLORE MAQUIN/FESTIVAL DE CANNES

Le délégué général du festival Thierry Frémaux a présenté la trentaine de films qui feront partie de la sélection officielle, dont un documentaire sur l’écrivaine Emmanuèle Bernheim et le prochain film du romancier Christophe Honoré.

Le 72e Festival de Cannes (14-25 mai) a dévoilé sa sélection officielle, jeudi 18 avril, en attendant quelques ajouts qui seront communiqués dans les prochains jours et le dévoilement d’autres sélections (Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la Critique).
 
19 films figurent en compétition officielle, tandis que 16 long-métrages seront présentés dans la catégorie "Un certain regard" et 5 seront projetés hors compétition. Plusieurs habitués du festival seront présents : Ken Loach, Terrence Malick, Claude Lelouch, Pedro Almodovar ou encore Xavier Dolan.
 
Le jeune et prolifique réalisateur québécois participe à la compétition officielle avec Matthias et Maxime, une histoire d’amour entre deux meilleurs amis dans laquelle le réalisateur joue le rôle principal. L’éditeur montréalais Du Cram a fait paraître le 8 avril une biographie du cinéaste, Xavier Dolan : l’indomptable, de Laurent Beurdeley. L’infatigable Ken Loach, palme d’or 2006 pour Le vent se lève, revient quant à lui sur la croisette avec Sorry we missed you, chronique du monde ubérisé à travers le quotidien d’une famille précaire. Le britannique, fier membre du Parti travailliste, a rédigé la préface de L’hypothèse Jeremy Corbyn de Thierry Labica, paru le 7 février dernier chez Demopolis.
 
En compétition également, l’italien Marco Bellocchio proposera une immersion dans la Cosa Nostra de la fin des années 1980 à travers le personnage de Tommaso Buscetta, Le traître. Le témoignage que ce membre influent de la mafia italienne, surnommé "le roi de l’héroïne", livra au juge anticorruption Giovanni Falcone permit de révéler tout un système de faveurs politiques et économiques, tel que l’a raconté le politicien italien Pino Arlacchi dans Buscetta : la mafia par l’un des siens (Félin, 1996). Falcone lui-même livra sa vision des évènements dans Cose di cosa nostra (1991, inédit en France).

Malick et le martyr
 
Terrence Mallick, palme d’or 2011 pour The tree of life, revient en compétition officielle avec Une vie cachée, un film biographique sur l’objecteur de conscience autrichien Franz Jägerstätter, le seul homme de son village à voter contre l’Anschluss en 1938. Cinq ans plus tard, il refuse de combattre pour le Troisième Reich et sera décapité. En 2007, le pape Benoit XVI le déclare martyr et le béatifie. Son histoire est racontée dans la biographie que lui a consacré le politiste italien Cesare Zucconi, Christ ou Hitler ? Vie du bienheureux Franz Jägerstätter (Desclée de Brouwer, 2010, traduit de l’italien par Maria Grazzini).
 
Dans la section un certain regard, on note la présence du romancier et cinéaste Christophe Honoré qui présente Chambre 212, dont le tournage s’est achevé le 19 mars. La version poche de son dernier roman, Ton père (Mercure de France, 2017), paraîtra le 23 mai chez Gallimard dans la collection Folio. Dans la même catégorie, les réalisatrices Zabou Breitman et Eléa Gobé Mevellec dévoileront l’adaptation en dessin animé des Hirondelles de Kaboul, de l’écrivain algérien Yasmina Khadra (Julliard, 2002).

Diego Maradona

La sélection hors compétition fait la part belle aux histoires vraies. Asif Kapadia dressera le portrait de la légende du football Diego Maradona dans un documentaire sur les années napolitaines du joueur. L’autobiographie du footballeur argentin, Maradona : ma vérité (traduit de l’espagnol par Alexandre Juillard), a été réédité en poche chez J’ai Lu en mai 2018, et un livre hommage, Gracias Maradona (Samarcanda, inédit en France), de Diego Barcelo Larran, est paru le 20 mars en Espagne. Le biopic sur Elton John, Rocketman de Dexter Fletcher, fait également partie de la sélection hors compétition. Récemment annoncée, l’autobiographie du chanteur doit paraître en octobre 2019 chez Albin Michel.


 
Enfin, en séance spéciale, Alain Cavalier présentera le documentaire Etre vivant et le savoir, captation de sa relation avec l’écrivaine Emmanuèle Bernheim avant sa mort. Ensemble, ces amis de trente ans devaient préparer un film d’après l’autobiographie de la romancière, Tout s’est bien passé (Gallimard, 2013). Mais le projet s'est interrompu lorsque l’auteure est tombe malade. Le 10 mai 2017, elle est décédée des suites d’un cancer du poumon.
close

S’abonner à #La Lettre