Une librairie féministe anglophone veut ouvrir à Paris | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 19.12.2019 à 15h55 (mis à jour le 19.12.2019 à 16h00) Librairie

Une librairie féministe anglophone veut ouvrir à Paris

Deux jeunes parisiennes d'origine anglaise ont lancé une campagne de financement pour ouvrir une librairie anglophone et féministe dans le Nord-est de Paris.

Lucie Camara et Louise Binns, deux Parisiennes d'origine anglaise, ont lancé une campagne de financement pour ouvrir Coven, une librairie-café anglophone et féministe dans le Nord-est de Paris. Les deux femmes espèrent réussir à réunir la somme de 25000 euros et devenir la troisième librairie féministe parisienne, face à La librairie des Femmes et Violette and Co, qui cherche un repreneur.

Avec l'ouverture de leur enseigne, les deux femmes disent répondre à un "désir ardent" de la communauté parisienne de disposer de lieux qui pourraient accueillir des évènements autour du féminisme. Face à cette demande, elles estiment également que Paris manque de librairies internationales alors que 25000 anglophones y résident, selon elles. Et pour cette communauté étrangère, il n'a actuellement "qu'une poignée d'espaces anglophones, tous situés les uns près des autres", notamment les librairies Galignani, WH Smith et Brentano's, dans le quartier Opéra-Tuileries.

Les fondatrices de Coven prévoient d'organiser des enregistrements de podcasts en direct, des discussions de groupe, des lectures d'auteurs et des activités communautaires, en français et en anglais. Louise Binns et Lucie Camara, qui ont déjà réuni près de 9000 euros, se donnent jusqu'au 21 janvier pour parvenir à leur objectif, qui leur permettrait de signer un bail dans le quartier qu'elles souhaitent.
 
close

S’abonner à #La Lettre