Royaume-Uni

Une carte précieuse annotée par J.R.R Tolkien

Une carte précieuse annotée par J.R.R Tolkien

Une carte de la Terre du Milieu, annotée par J.R.R. Tolkien lui-même, l'auteur de la trilogie Le Seigneur des Anneaux dont elle fournit le cadre, a été retrouvé dans une librairie britannique.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
avec the guardian,
Créé le 28.10.2015 à 16h29,
Mis à jour le 28.10.2015 à 17h00

Une carte de la Terre du Milieu, cadre de la série du Seigneur des Anneaux, annotée par son auteur J.R.R. Tolkien lui-même a été découverte selon le quotidien britannique The Guardian.

C'est dans une librairie qu'on a trouvé cette pièce inédite glissée dans un exemplaire du livre. L'auteur a réalisé ses dessins à l'occasion de la réédition illustrée par Pauline Baynes en 1970. 

La société d'experts Blackwell, qui vend de nombreux travaux originaux de l'illustratrice, a révélé l'information et considère que c'est sans doute là "l'un des meilleurs éléments sur l'univers de Tolkien découvert ces vingt dernières années." Si on connaissait le souci du détail de l'écrivain, ses annotations révèlent quelques informations sur le Mordor. Ainsi on apprend que le village des Hobbits se trouve à la même latitude qu'Oxford, où il fut professeur; que la ville de Ravenne, en Italie a servi de référence pour la cité de Minas Tirith; tout comme l'auteur s'est servi de Belgrade, Jérusalem et Chypre pour d'autres lieux où il a situé sa trilogie.

Ses remarques manuscrites montrent aussi qu'il avait un sens de la précision, corrigeant des noms de lieux ou en fournissant de nouveaux. J.R.R. Tolkien et Pauline Baynes ont échangé de nombreuses correspondances et se sont même rencontrés en 1969. La relation entre l'illustratrice et le romancier n'était pas apaisée tant J.R.R. Tolkien s'avérait peu coopératif. Mais au fil du temps, l'écrivain a apprécié le travail de la "cartographe" pour finalement lui apporter toute son aide. 

La carte est actuellement exposée dans la librairie de Blackwell à Londres. Elle est vendue 83 000 euros.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités