Un écrivain critique du régime turc arrêté en Espagne | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, avec AFP, le 21.08.2017 à 17h26 (mis à jour le 21.08.2017 à 18h52) International

Un écrivain critique du régime turc arrêté en Espagne

Dogan Akhanli - Photo DR

Le germano-turc Dogan Akhanli, interpellé sur demande de la Turquie le 19 août, a été libéré le lendemain sous condition.

Un tribunal espagnol a remis en liberté l’écrivain germano-turc Dogan Akhanli, dimanche 20 août, sous réserve qu’il ne quitte pas Madrid, en attendant que la Turquie demande formellement son extradition.
 
L’écrivain, né en 1957 en Turquie et qui vit à Cologne (Allemagne) depuis 1992, a été arrêté le 19 août à Grenade (Espagne), où il passait ses vacances, à la demande d’Ankara. Il a été interpellé par des policiers espagnols qui disposaient d’un mandat d’arrêt d’Interpol. Dogan Akhanli, qui a notamment écrit une trilogie sur le génocide des Arméniens (1915-1916), non disponible en France, est présenté comme critique du régime du président Erdogan et fait l’objet de poursuites en Turquie.

Un journaliste turco-suédois, Hamza Yalcin, est aussi détenu en Espagne à la demande d'Ankara depuis le 3 août dernier, étant accusé par la presse turque d'insulte à Recep Tayyip Erdogan et de "propagande" pour un "groupe terroriste".

Intervention de l'Allemagne
 
Alerté par le député des Verts Volker Beck, le ministère allemand des Affaires étrangères a demandé à Madrid de ne pas extrader Dogan Akhanli vers Ankara. Cette arrestation montre que le président turc cherche à "étendre son pouvoir au-delà des frontières de son pays, à intimider les voix critiques et à les poursuivre dans le monde entier", s’est indigné Volker Beck auprès de l’AFP.
 
Sur la chaîne de télévision allemande RTL, Angela Merkel s’est félicité de la remise en liberté de l’écrivain. "On ne doit pas abuser d’organisations internationales comme Interpol", a-t-elle déclaré. Elle a également assuré "qu’elle était disposée à appeler son homologue Mariano Rajoy si nécessaire", indique RFI.
 
Dix Allemands dans les prisons turques

La chancelière allemande a également rappelé que dix citoyens allemands, dont certains ont la double nationalité, sont actuellement détenus en Turquie. Parmi eux, un journaliste germano-turc et correspondant du quotidien allemand Die Welt, Daniz Yücel, emprisonné depuis février.
 
Depuis la tentative de putsch raté, il y a un peu plus d'an, contre le président turc Recep Tayyip Erdogan, les relations se sont détériorées entre l’Allemagne et la Turquie. Ankara reproche à Berlin de protéger des dissidents kurdes et les soutiens de Fetüllah Gülen, le prédicateur accusé d’être responsable de la tentative de coup d’Etat.

Le journaliste français Loup Bureau, arrêté à la frontière turco-irakienne le 26 juillet dernier, est depuis détenu en Turquie.
close

S’abonner à #La Lettre