Salon du Livre : Questions à Harlan Coben

1

Salon du Livre : Questions à Harlan Coben

300 signatures sur le stand de Belfond. Un vrai marathon pour l'auteur de Ne le dis à personne et Promets-moi. Coben a été le premier engouement public du Salon.

J’achète l’article 1.50 €

avec vlg,
Créé le 26.03.2007 à 00h00,
Mis à jour le 26.03.2007 à 00h00

Livres Hebdo : Que pensez-vous du salon du Livre de Paris ?
Harlan Coben : J’étais en Allemagne la semaine dernière. Mardi à Toulouse, mercredi à Brest. Et me voici à Paris jeudi. Je dois dire que ce salon est fantastique. Il y en a beaucoup que j’apprécie, mais celui-ci fait partie de mes préférés. En fait, je suis favorable à tout ce qui peut engager les gens à lire. Je viens de signer des livres pendant deux heures, et c’est un grand plaisir pour moi. J’aime le contact avec les gens. Je les salue toujours et leur demande comment ça va. Parfois la conversation s’engage... Je voudrais avoir parfois plus d’échange, mais je fais du mieux que je peux selon le temps donné.

LH : Venez-vous souvent en France ?
HC : Souvent non. Mais j’ai eu l’occasion de venir pour l’adaptation de mon roman, Ne le dis à Personne, sur grand écran. J’ai assisté au tournage de quelques scènes. J’ai même décroché un petit rôle de figurant. On m’aperçoit à peine lors d’une scène, mais l’expérience m’a beaucoup amusé. Ensuite, j’ai beaucoup communiqué par mèl avec Guillaume Canet. Il me demandait quelques conseils, me tenait souvent au courant de l’avancée du film. Mais c’est vraiment son projet, pas le mien. J’étais très heureux de venir plus tard à la projection avec ma famille. Je trouve que c’est un très bon film. Guillaume Canet a un vrai talent.

LH : Quand le public français pourra-t-il vous croiser à nouveau ?
HC : L’année prochaine probablement.

Harlan Coben : Promets-moi (Belfond)






26.03 2007

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités